Maka Belel (Malem Hodar) Accusé d’avoir abusé de deux élèves, un enseignant se suicide par pendaison dans sa classe

Maka Bélel village situé dans le département de Malem Hodar, région de Matam a vécu un drame qui marquera des années durant l’école élémentaire de cette localité. Il s’agit du suicide de l’enseignant Amadou Dème.

Tout est parti d’une affaire de viol présumé.

Deux fillettes, âgées respectivement de 11 et 12 ans, ont raconté à leurs parents des abus qu’elles ont subi de la part de l’enseignant. Et chose troublante, du sperme avait été trouvé sur leur habits.

D’après le journal  »L’Obs » de ce jour, de fil en aiguille, l’affaire qui commençait à faire du bruit est passé du chef de village au président de l’association des parents d’élèves.

Le Directeur d’école, Djily Dieng,  informé à son tour a saisi l’instituteur Amadou Dème sur ces faits graves, mais ce dernier a énergiquement nié ces accusations.

Devant l’intransigeance des parents, les fillettes ont été amenées voir un gynécologue, qui dans ses conclussions parle de pénétration ou de tentative, car la perte de l’hymen a été écartée, nous dit l »Obs ».

Pour calmer les choses, le Directeur décide d’affecter l’instituteur dans une autre école, mais ce dernier voit en ce geste un aveu de culpabilité. C’est dans ce désarroi que Déme opte pour la  »solution » extrême, de se suicider.

C’est ainsi qu’après une demi-journée passée avec ses collègues, les laissant partir, il se pend dans sa classe. Ce n’est que vers les coups de 20 heures que le directeur avec qui il partage la même concession remarquera son absence.

Se lançant à sa recherche avec ses collègues et d’autres villageois, ils ne découvriront que le corps du défunt pendu dans sa classe. Une nouvelle qui choquera toute la localité.

Après constat des pandores, les sapeurs ont transféré le corps à la morgue de Kaffrine.

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles