Magal Darou Khoudoss : Touba commémore le rappel à DIEU de Cheikh Ahmadou Bamba

C’est ce mardi 10 octobre 2017 que la communauté mouride commémore comme chaque année, le rappel à DIEU de Cheikh Ahmadou Bamba à Darou Khoudoss. C’est en effet ce jour mémorable que Le Soldat de DIEU Cheikh Ahmadou Bamba, armé toute sa vie durant de Patience, de Savoir, de Piété, de non-violence comme antidote aux ruses de Satan le Damné, est retourné vers Son Créateur.

Le bon soldat n’attend t-il pas avec impatience sa rétribution, sa médaille et sa gloire à la fin de la guerre. Qu’en est-il du Noble Soldat de L’ETERNEL qui accomplit brillamment sa mission et se retrouve en face de son MAITRE, LE MISERICORDIEUX ? Ce jour de dévotion, de grâce et de souvenir symbolise le parachèvement d’une mission divinement Noble et dont la germination ne cesse de transcender l’espace et le temps tels des rayons solaires au zénith.

« Faut-il pleurer les nobles morts qui ont été pleurés même par la terre et les cieux ? Je les pleure espérant de ce fait, la grâce de CELUI EN QUI ils se sont anéantis avec plaisir » disait Cheikh Ahmadou Bamba dans Huqqal Bukau.

Nos larmes apparent tariront pour laisser place aux larmes du cœur qui s’expriment, en ce jour, à travers les récitals de Coran, la lecture des Khassaides, le zikroullah, les prières sur le prophète tels que prônés par le Digne et Charismatique successeur et premier Khalife Général des mourides, Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké qui est à l’origine de sa première commémoration en 1937.

Depuis lors, la famille de Darou Khoudoss, descendants de Cheikh Mouhamadou Moustapha, s’est évertuée à perpétuer cette tradition. De Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké Gaindé Gaindé Fatma à l’actuel Khalife de Darou Khoudoss Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké (Que le TOUT PUISSANT lui accorde longue vie et santé) en passant par Serigne Mbacké Madina, Serigne Mouhamadane Khary Lo, Serigne Aliou Serigne Khadim ainsi que tous leurs valeureux frères et sœurs, ce jour a toujours été et demeurera le point saillant du calendrier annuel de Darou Khoudoss dont il porte finalement le nom.

Cependant, doit –il être exclusivement le « Magal de Darou Khoudoss »? Fort de ce qu’il symbolise, ce jour représente, au-delà de Darou Khoudoss, le jour de Touba qui en a accueilli le plus Noble de ses habitants, son fondateur, Sa Raison d’Etre, Serigne Touba, parfaite illustration du verset « Certes, NOUS avons créé l’homme dans la forme la plus parfaite » S.95, V4.

Ce Magal est certes le Magal de Darou Khoudoss, mais aussi et surtout le Magal de Serigne Touba, le Magal de la consécration de toute une vie, toute une œuvre. Serigne Touba, n’a-t-il pas dit que le plus beau de ses jours est celui de sa rencontre avec son créateur ? A cet effet, Serigne Modou Moustapha avait promis à ceux qui célébraient cette nuit une absolution des péchés. Quelle panacée !

Ceci étant, nonobstant le degré d’inondation des occupations matérielles et mondaines dans les wagons du train de notre vie, sa commémoration nous semble être plus qu’un devoir pour tout mouride, tout musulman, tout être humain.

Celui qui a tant façonné nos vie, qui a brisé les carcans de la servitude physique et mentale, ne mérite –il pas un hommage national, un hommage universel en ce jour où , après une vie terrestre intégralement consacrée à l’adoration d’ALLAH, à la perpétuation du legs moral prophétique, à la revitalisation et à la réhabilitation des sentiers profanés de la Sounna, Lui, Khadimou Rassoul, Noble Serviteur du prophète, retourna vers son SEIGNEUR, vers la quiétude absolue, la Félicité, Touba, quel bon retour !

Source Comité scientifique Dahira des descendants de Cheikh Mouhamadou Moustapha MBACKE

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles