Macron positionné en juge : les francs-maçons portent plainte contre le Sénégal et préparent la prochaine édition au Maroc

Entre deux toasts arrosés par un châteauneuf-du-pape rouge, domaine Beaurenard, 2016, plusieurs grands maîtres ont informé le président français des craintes des francs-maçons africains face aux atteintes récurrentes à leurs droits fondamentaux.

Oui, selon l’information émanant de « La Lettre du Continent », l’Afrique a été au menu du dîner offert à l’Elysée par Emmanuel Macron, le 5 septembre, aux représentants des dix principales obédiences maçonniques françaises.

A titre d’exemple, ils ont évoqué l’annulation par le gouvernement sénégalais des 26es Rencontres humanistes fraternelles africaines et malgaches (REHFRAM) qui devaient se tenir, en février 2018, à Dakar.

Selon leur constat, c’est une décision prise sous la pression de plusieurs associations musulmanes violemment antimaçonniques.

Selon nos confrères, la 27e édition des REHFRAM doit théoriquement se tenir les 1er et 2 février prochains, au Maroc.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles