Macron attendu en Février 2018 à Dakar : Vers une médiation pour le retour de Karim Wade et la libération de Khalifa Sall ?

Il n’est ni question de faire une comparaison entre Saad Hariri et Karim Wade  ni Macron à Obama même si le président Français a réussi à trouver une solution de sortie de crise entre le Liban et l’Arabie saoudite sur le cas Hariri retenu en Arabie Saoudite contre son gré. On peut aussi penser qu’il peut faire la même chose pour Karim Wade en exil forcé au Qatar.

Saad Hariri a été déclaré par  le Liban comme otage politique aux mains des autorités saoudiennes. Les officiels émanant du gouvernement français en visite d’échanges  sur des valeurs culturelles entre la France et les  Emirats arabes unis avec l’inauguration du nouveau Louvre à  Abou Dhabi ont profité de l’occasion pour traiter le cas Saad Hariri retenu contre son gré en Arabie Saoudite.

Et c’est le président Macron qui a pris personnellement  un engagement auprès du prince héritier Ben Salman d’offrir sa médiation auprès des autorités libanaises. Macron a toutes les cartes en main pour redonner à la France une image irréprochable dans la résolution des crises politiques.

Mais il lui reste le continent africain devenu un terrain miné depuis le soulèvement populaire en Tunisie. Le président Français n’a pas encore fait sa tournée africaine en visite officielle et celle qui été prévue pour novembre a été revue, peut être conscient des énormes défis qui l’attendent en Afrique. Il est aujourd’hui dans l’intérêt de la France et son nouveau président de faire de la politique autrement en Afrique et si le Sénégal a été choisi auparavant pour la première étape de sa tournée africaine et annulée par la suite.

En Février 2018 l’une des préoccupations majeures de sa venue à Dakar doit être l’offre d’une médiation politique pour un retour du candidat du PDS Karim Wade dans son pays. C’est dans l’objectif d’apaiser le climat politique tendu entre l’opposition et le pouvoir que le président Français doit jouer ses cartes quand il sera à Dakar. Et c’est dans le retour de Karim Wade candidat du PDS dans son pays pour participer à la présidentielle de 20019 et la libération du Maire socialiste Khalifa Sall  que Macron pourra réussir sa médiation.

Jon Birahim Cadre-libéral-Paris.

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles