Macky, pas Sall mais Tall, coffré pour vente de faux passeports diplomatiques

Son nom peut faire tiquer, mais voilà c’est la fin de cavale pour Macky Tall. Macky c’est ce marabout accusé d’être le vendeur des vrais faux passeports diplomatiques à une quinzaine de personnes, toutes inculpées et placées sous mandat de dépôt par le doyen des juges d’instruction, nous dit le journal ‘’Enquête’’.

Macky a en effet été arrêté à Alger il y a 72 heures où il est cuisiné par les policiers algériens, il est d’ailleurs peu surprenant qu’il soit tombé en Algérie. Car c’est au Maghreb, entre le Maroc et l’Algérie que se déroulait la seconde partie du business lucratif, nous dit le journal.

En octobre dernier, alors que la rumeur l’envoyait à Mantes-la-Jolie, un sénégalais détenteur d’un passeport diplomatique vendu par Macky Tall, est interpellé à Alger avant d’être expulsé vers Dakar.

D’après ‘’Enquête’’, avant lui, les six premiers détenteurs de ces documents de voyage avaient été bloqués à Casablanca. Refoulés à Dakar, ils avaient avoué avoir acheté ces passeports à 4 millions de francs CFA avant de balancer le nom de Macky.

Pour rappel, cette histoire de faux passeports diplomatiques a éclaté suite à l’arrestation au Maroc de Sénégalais retrouvés porteurs de ce sésame.

L’affaire a ensuite révélé des connections au ministère des Affaires étrangères où il fut signalé un lot de plus de 200 passeports diplomatiques déclarés perdus. Les personnes détentrices de ces passeports diplomatiques révèlent à la suite de l’enquête que le modus operandi consiste à voyager jusqu’au Maroc avec un passeport ordinaire.

Une fois sur place, les clients entrent en possession du passeport diplomatique acheté à Macky Tall et peuvent donc rejoindre la destination de leur choix.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles