Macky à Matam : Doudou Ndiaye Mbengue son griot-chanteur humilié en public

Ce qui s’est passé hier à Matam est une humiliation pour ce griot du président sortant ! Le chanteur Doudou Ndiaye Mbengue a été écarté des griots qui devaient faire leur prestation devant le président Sall, nous rapporte le quotidien Le Témoin dans sa livraison du jour.

Sur les faits, c’est après la prestation des griots locaux qui chantaient les louanges et l’ascendance du président sortant, ce dernier s’est levé pour partir, alors que Doudou Ndiaye Mbengue prenant le micro pour chanter…

Forme protocolaire, on lui a demandé d’attendre la prochaine fois pour des contraintes de temps, mais le pauvre qui ne voulait rien entendre insista pour jouer sa partition.

Face à sa résistance, le micro lui fut coupé. Humilié, il dit à haute et intelligible voix que les gens doivent savoir qu’il fait partie de l’équipe.

Mais voilà, seulement, le président Sall qui n’a pas jugé utile d’entendre ses louanges  a vidé les lieux.

Un fait que nos confrères classent dans la rubrique « Ingratitude des rois et des présidents ! ».

En effet, rappellent-ils, en 2011-2012, lorsque tous les griots et troubadours de la République fuyaient ostensiblement Macky Sall, seul Doudou Ndiaye Mbengue était avec lui sans se cacher. Mieux, il avait composé en son honneur une chanson que d’aucuns considéraient même comme l’hymne de campagne du candidat Macky Sall. « Lou sotti am borom » :

Aujourd’hui, en cette période électorale, Doudou Ndiaye Mbengue le fidèle est écarté au profit d’une meute de griots qui chantaient les louanges de Wade et de son fils Karim en

2012…

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles