Lutte/Arène nationale Macky pose la première pierre d’un joyau de 32 milliards FCFA et terrasse les incertitudes

Après des années de tiraillement entre les populations riveraines, les maraîchers et l’Etat, le président  l’Etat Macky Sall a finalement procédé hier à la pose de la première pierre de l’arène nationale dédiée à la lutte sénégalaise.

Ce joyau d’un coût de 32 milliards FCFA est entièrement financé par la Chine.

Sur le retard de ces travaux qui devaient être entamés plus de trois, le Chef de l’état a rappelé que beaucoup de divergences et d’incompréhensions ont été à l’origine.

Sans cela, a-t-il expliqué, ce jour de la pose de la pierre aurait pu même être celui de son inauguration.

Les acteurs de la lutte, le président du CNG, le comité de gestion, en passant par l’ancien roi des arènes, tous ceux qui étaient présents ont unanimement salué cette initiative du président et remercié les initiateurs.

Yahya Diop Yékini a assuré que les craintes et l’insécurité brandies par les opposants à ce projet n’auront pas leur place dans ce joyau.

Ce nouveau stade, un complexe multisport, pour précision ne sera pas spécifiquement réservé à lutte sénégalaise.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles