Lutte contre le Trafic de bois 26 trafiquants condamnés à des peines fermes allant de 6 mois à 2 ans

La question est prise très au sérieux. Malgré les apparences, les autorités luttent contre le trafic de bois vers la Gambie, si on en croit les chiffres livrés hier par l’inspecteur régional des Eaux et Forêts (IREF) de Kolda, le colonel Alé Seck. Dans ce combat de tout instant, il annonce quelques victoires.

Il s’agit de l’arrestation de 71 personnes, entre le 1er janvier 2016 et le 20 avril dernier. Parmi ces trafiquants, 26 ont comparu devant la barre du tribunal et ont écopé des peines d’emprisonnement allant de 6 mois à deux ans.

A cela s’ajoute la saisie de 350 billes de vène, 114 charrettes, 17 chevaux, 59 ânes, 5 scies, un véhicule gambien transportant 15 troncs, deux motos, deux vélos et une tronçonneuse.

Les opérations menées par les éléments des Eaux et Forêts dans la région de Kolda contre la coupe illicite et le trafic de bois vers la Gambie se poursuivent.

La coupe illicite du bois perpétrée le long de la frontière avec la Gambie a poussé le président de la République à instruire toutes les forces de défense et de sécurité de mutualiser les efforts, à travers l’organisation d’opérations combinées, afin de lutter contre le fléau.

« Ce ne sont pas des Gambiens qui coupent. Ce sont des Sénégalais eux-mêmes », souligne le colonel Alé Seck.

Source ‘’Enquêteplus’’

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles