Lutte contre le terrorisme : La FIDH alerte sur les exactions commises par l’armée malienne

Au Mali, un rapport de la Fédération internationale des droits de l’homme tire la sonnette d’alarme. Selon la FIDH, l’armée malienne se livre à de nombreuses exactions sous couvert de lutte antiterroriste, notamment dans la région du centre du pays.

Arrestations arbitraires, tortures, séquestrations, disparitions… L’association malienne de défense des droits de l’homme (AMDH) et la FIDH ont recensé de nombreuses violations des droits de l’homme imputées à l’armée malienne. Des exactions essentiellement commises à l’encontre des communautés peules dans le centre du Mali.

« Il y a eu beaucoup d’arrestations, beaucoup de disparitions. Nous sommes encore en train de documenter, précise Me Moctar Mariko de l’AMDH. L’armée, dans la lutte contre le terrorisme, ne fait souvent pas de discernement. Ils viennent dans un village, ils prennent tout le monde. C’est après qu’on saura qu’effectivement il y avait des gens qui n’avaient rien à voir avec le terrorisme et le jihadisme. La lutte contre le terrorisme ne doit pas amener l’armée malienne ou les autres forces qui sont venues nous aider, à violer les droits humains. »

L’organisation estime enfin que l’adhésion des populations aux stratégies de lutte antiterroriste de l’armée est cruciale en terme de renseignement et que les exactions auxquelles se livreraient les soldats ne font que renforcer la défiance.

Source RFI

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles