Lutte contre la drogue Tambacounda abrite la 29-ème édition de la Semaine nationale de sensibilisation et de mobilisation

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique Abdoulaye Daouda Diallo a lancé hier lundi à Tambacounda, la 29-ème édition de la Semaine nationale de sensibilisation et de la mobilisation sur les drogues. 

Le ministre de l’Intérieur a aussi exhorté les populations à ‘’constituer un rempart contre tous les périls qui compromettent la stabilité de l’Etat et la cohésion de la nation’’.

Pour Abdoulaye Daouda Diallo, le choix de Tambacounda pour abriter le lancement de cette semaine’’ n’est pas fortuit’ car elle partage ses frontières avec plusieurs pays de la sous-région.

Cette manifestation est une ‘’belle opportunité’’’ d’inviter les autorités administratives, les élus locaux et l’ensemble des forces vives du pays à s’investir pleinement dans la prévention et la lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogues qui compromettent la santé des populations.

Le corridor Dakar-Bamako est devenu le ‘’circuit préférentiel de ce commerce honteux’’ de la drogue qui le ‘’cheval de Troie de projets sordides’’ comme le grand banditisme et le terrorisme, lesquels  ‘’chosifient la population’’ et rend vaine toute tentative d’émergence, a relevé Sina Cissokho, président du conseil départemental.

Pour lui, ce n‘est pas le fait du hasard si cette semaine s’ouvre en même temps que la deuxième session de la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Tambacounda, dont 11 des 21 dossiers à juger portent sur des affaires de drogue.

Il a invité les plus hautes autorités du pays à faire de Tambacounda un pôle économique pour éviter que cette vaste étendue devienne l’attraction de trafiquants en tout genre, qui tenteraient d’en faire une ‘’plaque tournante de leur malicieux commerce’’.

Le président de la société civile nationale Bamar Guéye a souligné que l’usage de la drogue s’amplifie de manière exponentielle, avec l’arrivée de nouveaux types de drogue comme les amphétamines.
Il a dans la même veine salué les ‘’saisies record’’ de drogue effectuées par les forces de défense et de sécurité, tout en déplorant que la volonté politique tarde à être soutenue par des mesures d’accompagnement en termes de prévention et de prise en charge.

Le dispositif psycho-sanitaire reste ‘’insuffisant’’, tout comme l’application de l’injonction thérapeutique est encore faible, a-t-il dit. Il s’agit de substituer la peine de prison à la  prise en charge médicale au cas où l’usager de drogue accepte d’aller se soigner.

Le commissariat de police de Tambacounda, la légion de gendarmerie est, ainsi que le centre de prise en charge intégré des addictions de Dakar (CEPIAD), entre autres services, avaient fait des expositions sur leurs activités respectives.

L’édition 2016 de la Semaine nationale de sensibilisation et de mobilisation sur les drogues a pour thème ‘’Tous unis contre la drogue et le terrorisme dans le respect des droits humains’’ .Un panel sur le même thème avait lieu au conseil départemental.

 

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles