Lutte contre la corruption le Brésil pas encore sorti de l’auberge

Des manifestants ont échoué face à la police lors d’une manifestation qui a eu lieu le 24 mai 2017 après de durs affrontements. Le  président brésilien Michel Temer lutte toujours pour conserver son pouvoir après la publication d’un enregistrement qui semble l’avoir épinglé refilant de l’argent à un ancien législateur condamné. 

C’est ainsi que le tribunal supérieur du Brésil a lancé une enquête sur une obstruction présumée de la justice et une implication dans la corruption passive. Le président a nié les actes répréhensibles, tout en insistant qu’il ne démissionnera pas.

Le gouvernement a émis jeudi un décret présidentiel qui a déployé des soldats de l’armée dans la capitale brésilienne pour contenir des manifestations contre Temer et ses mesures d’austérité.

L’Etat brésilien a déclaré qu’il a déployé des troupes mercredi pour étouffer la manifestation parce que les forces de police ont été submergées par des dizaines de milliers de manifestants qui cherchaient la démission de Temer et les élections anticipées.

Cet appel à l’armée dans ce cadre a été fortement critiqué par l’opposition du président et d’autres alliés.

Source nbcnews.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles