L’ouverture d’un dialogue post-électoral : Un appel lancé par la Plateforme de Veille des Femmes pour la Paix et la Sécurité

La Plateforme de Veille des Femmes pour la Paix et la Sécurité « Ettu Jamm » a tenu une conférence de presse pour échanger sur les résultats des élections des Législatives. Elle en appelle à l’ouverture d’un dialogue post-électoral.
La Présidente nationale de la Plateforme de Veille des Femmes pour la Paix et la Sécurité« Ettu Jamm » (Espace de paix), Mme Penda Seck Diouf souligne qu’il faut prôner un véritable dialogue qui est un levier fondamental de l’avancée démocratique.
D’après Mme Penda Seck Diouf, la plateforme formule les recommandations suivantes : l’ouverture d’un dialogue post-électoral immédiat au lendemain du scrutin avec la mobilisation de tous les acteurs y compris ceux de la société civile ; la garantie aux citoyennes et citoyens l’expression de leur droit au vote et la poursuite de la sensibilisation pour un meilleur comportement citoyen.
« La situation est telle qu’il y a un impératif de dialogue parce que quelque soit l’issue de ces élections, on est encore dans des comptages au niveau de Dakar par exemple. Quand on fait la compilation entre les coalitions d’oppositions qui sont sorties en tête et la coalition au pouvoir, on se rend compte que le situation appelle à un dialogue », souligne Mme Hélène.
Dans un autre registre, la plateforme juge le taux de participation acceptable notamment celui des femmes, déplore avec vigueur la détérioration du climat de paix que le Sénégal a toujours connu durant les périodes électorales, l’absence d’inscriptions sur les listes électorales d’électeurs en possession de leur carte, l’inaccessibilité des cartes pour une partie importante des électeurs et le démarrage tardif du vote par endroit pour des raisons multiples. Elle se félicite également de la présence de sœurs et frères venant de la Gambie, du Libéria, de la Centrafrique.
« La plateforme de Veille des femmes pour la Paix et la Sécurité, consciente de l’importance du rôle qu’elle joue dans la promotion d’un leadership féminin dans les questions de paix et de sécurité, s’engage à continuer de façon permanente son travail afin de contribuer considérablement à endiguer toute situation susceptible d’altérer la paix, l’unité et la concorde ainsi que la stabilité nationale autour de « Ettu Diam » pour un « Disso » permanent à travers la médiation, la mobilisation et le monitoring », mentionne-t-on dans la déclaration de la plateforme.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles