Louga/Santé : le SUTSAS livre son diagnostic sans complaisance à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye

L’assemblée générale de la section régionale du  Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) s’est tenue ce vendredi 1e juin 2018, dans l’enceinte de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga.

Il s’agissait pour les syndicalistes de décentraliser les mots d’ordres du sommet à la base par rapport à la plateforme revendicative qui oppose les professionnels de santé et l’Etat du Sénégal.

C’est ainsi que les différents volets, de l’état d’exécution de cette plateforme, des acquis et des retards enregistrés ont été passé au loup pour « éviter les télescopages entre la Centrale syndicale et les sections régionales dans les luttes à mener ensemble ».

Les points évoqués ont aussi porté sur le CMU, le plan SESAM, la rentrée de fonds à accélérer pour éponger de manière définitive les dettes de même que les retards de salaire et autres stabilisation d’emplois.

Au niveau local, dans les faits divers on a regretté le redéploiement arbitraire d’une employée sans respecter la procédure administrative en vigueur.

Des orateurs n’ont pas manqué de constater « des avancées significatives enregistrées dans la structure sanitaire, même s’il reste beaucoup de choses à faire ».  <<Les agents de notre secteur sont les plus mal vus de la société. Qui d’entre nous est enviable de par son train de vie et de par son minimum de confort social? Et pourtant nous sommes des plus nombreux parmi les agents de l’État>>, harangue Aly Nébédé sous des acclamations enthousiastes et approbateurs.

On a également constaté l’ouverture d’esprit, la conscience professionnelle du personnel accueillant qui arrive à mettre à l’aise les patients présentant des cliniques inquiétants. Mais, par contre  certains malades « se plaignent du manque diligence des services chargés d’accueillir tout le monde sans discrimination ».

Tout a volé haut : le ton, le verbe, les formules ont accroché l’attention car les syndicalistes ont l’habitude de se faire entendre quand il pose des revendications légitimes.

Source lougawebmedias.com

(NDLR Titre de la Rédaction)

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles