Louga: L’accusé, son vulgaire tic de langage et le juge….

Cette historiette qui s’est déroulée au tribunal régional de Louga prête à sourire, mais démontre combien certains tics de langage sont gênants,  à la limite presque vulgaire. Accusé d’avoir soustrait frauduleusement deux moutons au chef de son village, Mbacké Sek Fall a été attrait à la barre, mardi dernier, pour y être jugé.

Commerçant de son état, Mbacké Seck Fall, très connu dans le milieu, achète des moutons pour les revendre, nous dit ‘’Le Populaire’’.

Même s’il a été relaxé, ce qui nous interesse chez Mbacké, c’est son comportement, son langage.  Car même au tribunal, devant le juge, Mbacké n’a pas pu corriger son langage. En revenant sur les faits, Mbacké s’adressant au juge lui lançait : « dégoma dé ».

Puis encore une fois, puis une deuxième fois.

La troisième fois, le juge n’a pas supporté. Il lui a lancé donc : « Ne dis plus plus ‘dégoma’. Bien sûr que je t’entends, on est là pour t’entendre. On a nos deux oreilles, on ne fait que t’écouter. On est au tribunal, il faut soigner ton langage. Ne me dit plus ‘dégoma' ».

Le ‘’Populaire’’ révèle que le juge a donc profité de l’occasion pour faire une leçon à Mbacké non seulement sur son langage mais sur sa façon de s’habiller « avec son col de chemise relevé ».

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles