Louga : la lutte contre la malnutrition enregistre déjà des résultats positifs

C’est cours d’une rencontre présidée hier mercredi 26 décembre 2018 à la gouvernance de Louga par l’adjoint au gouverneur Fally Sow en présence des préfets de Louga et de Kebemer que les agents communautaires du district sanitaire de Linguère qui pilotent le projet de renforcement nutritionnel étalé sur 4ans ont fait  4 exposées accès sur différents modules. 

Ces techniciens ont affiché leurs « satisfactions avec la diminution progressive des tendances vers la baisse des taux du mal enregistrés entre 2016 et 2017, rapporte nos confrères de lougawebmédias.com.

Les acteurs, nous dit-on, ont mis en évidence « le travail abattu sur le terrain malgré les contraintes liées à la transhumance, au non-respect correct du protocole du suivi régulier et à l’insuffisance de la quantité thérapeutique alimentaire nécessaire aux enfants mal nourris».

Toutefois, le chef du projet de renforcement de la nutrition dans le département de Linguère, Mamadou War a souligné « le danger du surplus de coloris et autres vitamines pouvant occasionner des maladies comme l’obésité et le diabète, en recommandant par ailleurs l’utilisation du sel iodé « dont une importante quantité ont été mise gracieusement a la disposition des collectivités territoriales du Djoloff44 pour se prémunir des goitres ».

Les uns et les autres ont souligné un facteur également important « l’accès à l’eau potable aux maladifs. La question est de savoir ce qui serait arrivé sans ce projet de renforcement nutritionnel ».

L’adjoint au gouverneur avant de lever la séance a cité un proverbe qui dit qu’il « Il faut renforcer les moyens de communications pour toucher les masses les plus lointaines ».

 

La (CLM) Cellule de Lutte contre la mal nutrition avait déjà lancé à Ndoyene (Kebemer)  une opération d’élevage de petit cheptels et de volailles  d’un coût de 9millions CFA pour motiver les agents et lutter en même temps contre la mal nutrition.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles