L’orchestre « Daande Leňol » fête ses 30 ans

L’orchestre Daande Leňol de l’artiste musicien-compositeur Baba Maal va faire vibrer du « Yela » la capitale de la République Islamique de Mauritanie, Nouakchott, les 14 et 15 février prochains, à l’occasion de la célébration de ses 30 années d’existence. La célébration de ces trois décennies va se dérouler pendant toute l’année et sera clôturée en décembre 2015 au Sénégal, après une tournée internationale.

Nouakchott, sera le point de départ du démarrage des festivités du lancement officiel du 30ème anniversaire de l’orchestre Daande Leňol du lead-vocal Baba Maal.

« La Mauritanie reste un pays qui a marqué l’histoire du Daande Leňol par un soutien à bien des niveaux ainsi j’ai décidé, en reconnaissance des efforts collectifs et individuels consentis par son peuple depuis le début en 1985, de démarrer la célébration de nos 30 ans d’activités à Nouakchott », souligne l’artiste musicien-compositeur dans le communiqué.

La célébration de ces 30 ans de l’orchestre va se dérouler pendant toute l’année.

D’après le communiqué, l’étape de la Mauritanie est le point de départ de cette célébration qui va se poursuivre pendant toute l’année à travers une tournée anniversaire en Afrique Centrale mais aussi Europe et qui va être bouclé en Décembre 2015 au Sénégal. Ce 30e anniversaire a pour slogan : « Dignité humaine et Unité africaine par la citoyenneté active » et chacun des programmes va être organisé sous le haut patronage de son Excellence monsieur le Président du pays d’accueil.

En plus des moments de communion, des échanges notamment sur la responsabilité citoyenne de Baaba MAAL pour le développement économique et social, la direction musicale du Daande Leňol, vont être au cœur de ces programmes qui vont être lancés en direct sur la 2Tv, Samedi 14 et Dimanche 15 février 2015 en Mauritanie. Ces moments sont une occasion de revisiter les meilleurs tubes du chanteur né en 1953 dans une famille de pêcheurs Toucouleurs à Podor. Parmi lesquels on peut citer « Demgalam » (Mon langage) qui aborde le sujet des minorités et leur droit à conserver leur identité culturelle. `

La chanson évoque plus précisément la situation de la population noire (non maure) et en particulier toucouleur en Mauritanie, ce qui provoque la colère des autorités de ce pays. Les cassettes et les disques de l’artiste sont alors détruits. En 1993, il enregistre des cassettes pour le marché local « Yélé » et l’année suivante « Tiim Timol ». Baaba Maal est nominé en février 96 dans la catégorie « World Music » aux Grammy Awards américains.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles