Littoral sénégalais : Un rapport donne un certain aperçu sur les risques naturels

Au Sénégal, il est prévu que le réchauffement de la planète dû aux changements climatiques entraînera une montée du niveau des mers de 20 cm d’ici 2030 et de 80 cm en 2080.Ces projections sont contenues dans un rapport trimestriel de la Banque Mondiale présente à Dakar.

Combinée aux prévisions de diminution des précipitations, à l’urbanisation croissante et aux risques actuels de crues du fleuve, à l’érosion côtière, à la submersion marine, à la faible capacité de gestion et d’évacuation des eaux de ruissellement au niveau des bas-fonds et des zones urbaines ainsi qu’à l’augmentation de la salinité, la vulnérabilité du littoral sénégalais en sera grandement exacerbée.

A titre d’exemples, d’ici 2080, les trois quarts du littoral sénégalais seront exposés à un risque élevé d’érosion, par rapport au chiffre actuel de 25 %, et au risque d’inondations causées par les tempêtes maritimes. Ce risque, déjà très élevé (plus de 50 % du littoral est à haut risque), devrait s’étendre aux deux tiers du littoral d’ici 2080.

A l’embouchure du fleuve Sénégal, la ville de Saint-Louis représente l’exemple le plus extrême de combinaison de risques.

Cette ville est déjà soumise à d’importants risques de crues du fleuve qui s’intensifieront avec l’élévation du niveau des mers qui empêche les eaux de fleuves de se jeter dans l’océan.

Ainsi, d’ici 2080, il est possible que 80 % de la ville soient submergés tous les ans.

Dans le cas de Dakar, des résultats similaires ont pu être observés dans les quartiers de Pikine et de Guédiawaye, en raison d’un mauvais assainissement et du fait de leur situation immédiate en contrebas du niveau des mers.

L’amplification de l’aridité, combinée à l’accroissement de la salinité des sources d’eaux du littoral causée par l’élévation du niveau des mers, pose un risque encore plus élevé de pénurie d’eau dans le court et le moyen terme pour l’ensemble des régions côtières, mais plus particulièrement pour les zones urbaines.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles