Littérature : Lancement d’un livre pour pousser les jeunes à faire la politique

Un livre a été lancé c week-end et ceci dans le but de pousser les jeunes à faire la politique. Intitulé « Jeunesse au pouvoir : Le développement du Sénégal par la jeunesse pour la prospérité », l’ ouvrage est une belle oeuvre pour motiver les jeunes à travailler davantage là où les hommes politiques traditionnels ont échoué.

Les hommes politiques ont échoué dans la façon de gérer la cité. De Senghor, en passant par Diouf, jusqu’à Wade et Macky Sall, c’est le même système de gouvernance. Pour changer cette donne qui n’a fait qu’appauvrir davantage le peuple sénégalais dans tous ses compartiments socio-économiques, El Hadji Mansour Mboup vient de mettre en œuvre un ouvrage intitulé « Jeunesse au pouvoir : Le développement du Sénégal par la jeunesse pour la prospérité » pour motiver davantage les jeunes à faire de la politique là où les politiciens traditionnels ont échoué sur toute la ligne. Dans cet ouvrage l’auteur nous fait part de la déception que ressentent les Sénégalais de par leurs hommes politiques.
« Le peuple sénégalais est toujours à sa fin par rapport à ses politiques. Raison pour laquelle, l’heure est à l’union sacrée pour pousser les jeunes à s’investir dans la politique, dans un Sénégal où les ressources naturelles, minières et halieutiques sont dilapidées », a affirmé l’auteur.

D’après l’auteur, nous sommes nés dans un contexte ou on ne peut pas rester 48 heures sans voir de coupure d’électricité, l’approvisionnement en eau fait défaut pour un pays qui est indépendant et qui a un budget depuis plus de 60 ans.

« Ceci est intolérable. Il est temps que tout le monde s’engage en politique et que le peuple reprenne en main ses destinés .Le mal est visible partout et la situation me fait très mal, avec des jeunes qui prennent la mer, d’autres prennent les voies du désert. Il est temps que cela cesse. L’Afrique ne peut pas éternellement vivre dans la souffrance. Si le mal est incarné par sa classe politique, il est temps de s’en débarrasser pour reconstruire le continent noir », a laissé entendre l’auteur.

Dans ce livre dédié à sa mère qu’il qualifie d’un « trésor », El Hadji Mansour Mboup veut faire croire que si la jeunesse réussit à s’emparer du pouvoir, elle ne fera pas comme ceux qui nous gouvernent, en faisant de la politique autrement. « Le pouvoir est un instrument de travail et non un instrument pour s’enrichir ni pour se faire des ennemis. Jeunesse au pouvoir c’est le travail. Ce n’est pas pour s’enrichir ou faire autre chose », a-t-il conseillé dans l’ouvrage qui a pour intérêt le changement de la nation.
Patrice Cissé du Mouvement « Tout va mal », invité à la séance de dédicace de l’ouvrage, a fait savoir que « nous sommes à la croisière des chemins » du fait que notre pays va très mal.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles