L’Imam Ratib aurait-il été actionné ?…Des lébous dénoncent ce qu’ils appellent une récidive

La sortie controversée de l’imam ratib de Ndakaaru, demandant à SMS de faire du «wax waxeet», sur la question de la réduction de la durée de son mandat de 7 à 5 ans, a-t-elle été téléguidée ?

Toujours est-il que, d’après nos machins, des membres de l’entourage du successeur de 3W (suivez notre regard surtout que l’imam en compte parmi ses amis) multiplient les manœuvres pour amener «Kor» Marième Faye à se rétracter, c’est à dire à faire du «wax waxeet».

Ont-ils travaillé l’oreille de l’imam dont on se demande jusqu’à présent comment il en est arrivé à balancer ses suppliques, au nom de tous les Sunugaaliens en plus, à SMS de faire son mandat de 7 ans ?

Selon nos capteurs, cette sortie de l’imam spécial a fortement gêné SMS qui a été complètement pris au dépourvu et qui a failli avaler son chapelet.

Des Lébous dénoncent 

Un communiqué balancé par Mame Mactar Guèye, chargé de Com’ du Grand Serigne pape Ibrahima Diagne, le Conseil supérieur des grands dignitaires de la collectivité léboue renseigne que «depuis trois ans, il ne se passe pas une prière collective de l’Aïd-el-Kébir ou de l’Aïd-el-Fitr sans que l’écrasante majorité des musulmans du pays n’aient à souffrir dans leur foi du dévoiement de la noble mission de la ‘mînbar’ (chaire) de cet illustre lieu de culte qu’est la Grande mosquée de (Ndakaaru)».

Ce que la Collectivité léboue dit regretter, «en se référant simplement à la sourate ‘As-Saf’ (Le Rang), chapitre 61, versets 2 et 3 du Noble Coran : ‘Ô vous qui avez cru! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas? C’est une grande abomination auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas’ !

Autrement dit, poursuivent les Lébous, «il n’est pas de la vocation d’un croyant d’inciter son prochain à dévaloriser la parole donnée ou à se dédire.

Venant a fortiori d’un imam, dont le rôle-premier est de saisir l’opportunité de ces grandes rencontres de la foi, pour exhorter les croyants à s’amarrer aux hautes valeurs morales prônées par l’Islam».

Pour les Lébous, «il est donc évident, que (SMS) aura été le premier à souffrir de cette sortie inopportune, déclinée de surcroît devant une foultitude de croyants d’obédiences confrériques et politiques diverses».

C’est pour toutes ces raisons que «la Collectivité léboue présente (encore une fois !) ses excuses à toute la Oumma islamique, pour cette échappée dont ce n’était ni le lieu (la Grande mosquée), ni le jour (l’Aïd-el-Fitr), et qui aura davantage été source de discorde que de concorde nationale».

Source ‘’Populaire’’

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles