L’IGE et l’OFNAC s’intéressent au pôle urbain de Diamniadio, des familles s’y sentent spoliées de leurs terres

1700 familles, attributaires du lotissement Khoumbé, ne semblent pas dire leur dernier face à la tentative de confiscation de leurs terres par la Délégation générale aux pôles urbains de Diamniadio et Lac Rose.

Ces dernières sont passées à la vitesse supérieure dans la lutte en saisissant les plus hautes institutions du pays pour situer les responsabilités et trancher le litige de manière définitive. Le promoteur et gérant de la société Fatou Ndiaye «Bousso Sarl» a, dans une correspondance adressée au délégué général aux pôles urbains de Diamniadio et Lac Rose, fait la genèse dudit lotissement.

Aussi, persiste et signe Gana Dieng: «Je suis dans une logique bien culturelle de recherches de règlement amiable dans un cadre multi partie qui intègre les intérêts de tous les acteurs en me réservant le droit visé de toutes les voies et de tous les moyens que la loi me donne pour sauvegarder mes intérêts tirés de mon travail et de ma sueur ainsi que tous les bénéficiaires de parcelles issues de ce lotissement qui a transformé une forêt abandonnée».

Et le promoteur immobilier de faire une vingtaine d’ampliation de cette lettre aux différentes autorités pouvant être concernées notamment le chef de l’Inspection générale d’Etat et la directrice de l’Ofnac.

Précisons, en outre, que l’ultimatum fixé par le ministre du budget pour résoudre le diffé- rend expire lundi prochain. «Il faut qu’une solution soit trouvée avant la réunion du 15 juin», dira Birima Mangara.

Auparavant, il avait convoqué les parties prenantes de ce litige foncier à une première réunion avortée à cause de l’absence constatée du promoteur Gana Dieng (qui n’était pas informé). Une seconde Assemblée gé- nérale des attributaires est pré- vue, aujourd’hui, sur le site.

Les éléments de la Légion de gendarmerie d’intervention (Lgi), seront, sans doute, au rendezvous, comme la fois passée. Le lotissement Khoumbé et Khoumbé extension, situé à Diamniadio, s’étend sur une superficie de 46 ha. Il est morcelé en parcelles à usage d’habitation, sur la base juridique d’arrê- tés ministériels, pour 1 700 familles.

D’une contenance graphique, de 150 et 300 m², il est composé de 4 espaces verts, 3 places publiques et une aire de jeux. Ce site fait, aujourd’hui, l’objet d’une double attribution entre les anciens propriétaires, l’entreprise Teylium.

Source Grand Place

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles