Licence 4 G : Devant le boycott des opérateurs l’Artp annonce une prochaine relance d’une nouvelle procédure

Après avoir constaté l’Etat ce qu’elle appelle la « non-participation collective et coordonnée des opérateurs » à l’attribution de la licence 4 G, l’Artp dit se réserver le droit de prendre les mesures appropriées suite aux manquements constatés.
Dans le cadre de l’appel à candidature pour l’attribution des licences et des fréquences autorisant l’utilisation des technologies mobiles 4 G au Sénégal, le Directeur Général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes, Abdou Karim Sall a fait face à la presse ce lundi dans ses bureaux, à Dakar.
Après avoir rappelé les procédures de l’attribution de la licence, le Dg de l’Artp a déclaré qu’en ce jour, l’Etat prend acte de la « non-participation collective et coordonnée des opérateurs. Conformément à la procédure, dit-il, l’Etat se réserve le droit de prendre les mesures appropriées suite aux manquements constatés.

Le refus des trois opérateurs de téléphonie au Sénégal de soumissionner à l’appel d’offres pour l’attribution de la 4G est largement commenté par les quotidiens sénégalais de ce mardi.
«Attribution de la 4G : Les opérateurs ratent la licence», titre Le Quotidien, dans lequel journal, Abdou Karim Sall, Directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes(Artp) dénonce : «Il y a une entente illicite pour forcer la position de l’Etat».

«La 4G brouillée !», note L’As à sa Une. Ce journal précise que les trois opérateurs, Tigo, Orange et Expresso jugent cher 30 milliards et rejettent l’appel d’offres.

«Les opérateurs se liguent contre l’Etat. Le Dg de l’Artp menace, Mahammad Dionne (Premier ministre) entre en action. Les Suisses à l’affût pour une licence globale», détaille L’As.

Le Témoin ajoute que pour l’acquisition de la 4G, «les trois opérateurs refusent de soumissionner» parce que les 30 milliards du prix de réserve soulèvent des préoccupations chez Tigo, Orange et Expresso.

«Attribution de la licence 4G au Sénégal : Tigo, Orange et Expresso out», titre le journal EnQuête qui écrit que l’Artp les accuse d’avoir scellé une entente illicite et de n’avoir formulé aucune offre jusqu’à la date de la clôture, hier.

Le Soleil souligne que ces «trois opérateurs ont violé le code des marchés, et que l’Etat se réserve le droit d’appliquer des sanctions». «Une nouvelle procédure bientôt lancée», note Le Soleil.

Ainsi,  le Dg Abdou Karim Sall, a annoncé ce lundi à Dakar, que l’Artp va relancer dans les prochains jours, la procédure d’attribution. Conformément aux spécifications déjà notées dans l’appel à candidatures fermé aux trois opérateurs déjà présent, le futur appel à candidatures sera ouvert à de nouveaux opérateurs internationaux de télécommunications, intéressés par le développement de la téléphonie et de l’Internet mobile au Sénégal.

Sources IGFM et APAnews

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles