Libye l’ex-chef de la sécurité de Kadhafi objet d’un mandat d’arrêt de la CPI

L’ex-chef de la sécurité de l’ancien leader libyen Mouammar Kadhafi a fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, a indiqué la Cour dans un communiqué.

Al-Touhami Khaled est accusé de 4 chefs de crimes contre l’humanité, à savoir l’emprisonnement, la torture, la persécution et d’autres actes inhumains, a précisé la CPI dans son communiqué.

Quant aux chefs d’accusation de crimes de guerre pesant contre lui, ils sont la torture, les traitements cruels et les atteintes à la dignité de la personne.

Ces « crimes » ont eu lieu entre février et août 2011 lors du soulèvement contre le régime de Kadhafi dans le but « d’écraser par tous les moyens l’opposition politique » à ce régime.

Selon la CPI, M. Khaled était alors chef de l’ «Organe de sécurité intérieure » et, par conséquent, il était chargé «d’exécuter les ordres de Kadhafi ».

Le communiqué a souligné dans ce contexte que les personnes qui étaient incarcérées dans différents lieux de détention en Libye étaient « soumises à diverses formes de mauvais traitements, dont des passages à tabac, des chocs électriques, des actes de violence sexuel et des viols ».

Al-Touhami Khaled aurait été arrêté en avril 2012 en Egypte, mais il a fini par être relâché en raison de l’absence de mandat d’arrêt contre lui.

Le Conseil de sécurité de l’ONU avait renvoyé la situation en Libye au procureur de la CPI en février 2011.

Source APA

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles