Libye Les migrants vendus en esclaves dans des marchés, selon un communiqué de l’OIM

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a fait état, dans un communiqué, de l’existence en Libye de marchés d’esclaves où sont vendus les migrants.

Elle a précisé que son personnel en Libye et au Niger a pu recueillir des récits choquants de migrants décrivant de tels marchés qui se trouvent notamment dans des places publiques ou dans des garages.

Dans son communiqué, l’OIM a évoqué le terrible témoignage d’un migrant sénégalais qui a d’abord dû payer environ 320 dollars à un passeur clandestin pour se rendre en Libye depuis Agadez, au Niger.
Arrivé à Sabha, dans le sud-ouest de la Libye, après deux jours dans le désert, le chauffeur du véhicule qui l’a transporté a affirmé ne pas avoir été payé par le passeur et l’a emmené dans un « marché d’esclaves ».
Toujours selon le témoignage du Sénégalais, ce dernier a été transféré dans divers endroits dans lesquels les migrants sont torturés alors que les ravisseurs exigent une rançon de leurs familles avant de les libérer.

Il a fini par trouver l’astuce d’officier comme traducteur pour le compte des ravisseurs pour ne pas être davantage battu.  L’OIM a par ailleurs indiqué que les migrantes sont utilisées comme esclaves sexuelles.
Elle a affirmé que les migrants qui tombent entre les griffes des trafiquants sont confrontés à la malnutrition systématique, aux abus sexuels et parfois au meurtre.

Source APA

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles