Libye: le général Haftar tente de s’emparer d’un aéroport

Fayez al-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement d’union nationale reconnu par l’ONU, a publié une lettre ouverte dimanche 16 avril pour demander l’aide la communauté internationale afin de prévenir une escalade de la violence dans le sud du pays.

Les forces du général Haftar qui contrôlent l’est du pays tentent de prendre le contrôle d’un aéroport stratégique jusqu’ici tenu par les alliés du gouvernement Sarraj. Il s’agit du premier conflit direct entre le gouvernement d’union nationale et les troupes de Haftar qui soutient le gouvernement de l’Est.

Plutôt que d’attaquer frontalement les forces du gouvernement d’union nationale à Tripoli, Khalifa Haftar a préféré lancer l’offensive au Sud. Le 5 avril, le bras armé du gouvernement de l’est du pays a initié une attaque soutenue par des bombardements aériens pour s’emparer de l’aéroport de Tamenhint, à 600 km au sud de Tripoli.

L’aéroport est sous le contrôle des brigades de Misrata, soutien armé du gouvernement de Fayez al-Sarraj.

Tamenhint est stratégique pour deux raisons. Il s’agit de la principale base militaire du sud-ouest du pays. Il est aussi l’une des principales portes d’entrée pour contrôler les champs pétroliers de Sharara et Al-Filoun. Ces deux sites importants sont les principales réserves de pétrole pour le gouvernement basé à Tripoli depuis que Haftar contrôle le croissant pétrolier.

C’est pourquoi le Premier ministre Fayez al-Sarraj, qui brandit la menace d’une « guerre civile », demande publiquement l’intervention de l’ONU, de l’Union européenne, et de la Ligue arabe. Il ne précise pas quel type d’aide, mais une intervention militaire directe est improbable. Le chef de mission de l’ONU en Libye, Martin Kobler, est sur le point d’être remplacé.

Source RFI

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles