Libéria : le satisfécit de la mission d’observation de la CEDEAO qui félicite tous azimuts

Le chef de la mission d’observation électorale de CEDEAO forte de 71 membres au Libéria, Monsieur John Mahama, a félicité les Libériens pour avoir su saisir l’occasion des élections du 10 octobre pour « exercer leur droit souverain de choisir celui qui va présider à leurs destinées. »

« La présente mission estime que, jusqu’ici, au regard de l’ambiance des préparatifs des élections, notamment du vote, du tri et du comptage des voix, le Libéria est bien parti pour réaliser un scrutin crédible », affirmait Monsieur Mahama, l’ancien Président du Ghana à Monrovia, le 11 octobre 2017, en lisant la déclaration préliminaire de la mission sur les élections présidentielles et législatives du pays.

La mission de la CEDEAO au Libéria a exhorté la Commission électorale nationale (CEN), « à aborder les dernières phases du processus avec justice et transparence, jusqu’à la proclamation des résultats. » Elle a également « lancé un appel aux leaders politiques, aux candidats, à leurs partisans et aux médias à maintenir la même attitude de retenue, de sérénité et de patriotisme jusqu’à la compilation et à la proclamation des résultats. »

« À la lumière des quelques difficultés relevées par les observateurs de la CEDEAO sur le terrain », la mission a formulé sept recommandations dont la nécessité d’assurer la formation pertinente et ponctuelle des agents électoraux et la mise à disposition de la CEN des ressources financières adéquates en temps opportun afin de faciliter ses opérations.

La mission de la CEDEAO a également recommandé que l’exercice de vérification des électeurs soit assuré de manière ponctuelle par la CEN selon les dispositions de la loi, afin d’en améliorer la qualité. Elle a aussi souhaité qu’on améliore les listes électorales définitives en y classant les noms par ordre alphabétique et en harmonisant les photos et les numéros d’ordre des électeurs.

Mais tout en plaidant pour que la priorité de vote soit accordée aux groupes vulnérables à savoir les femmes enceintes, les femmes allaitantes, les personnes handicapées et les personnes âgées, elle a également « noté avec inquiétude les cas isolés de violence pendant le processus électoral dans certaines parties du pays ». Cependant, elle a félicité les forces de sécurité, notamment la police nationale libérienne pour avoir su mettre fin à la situation.

Elle a précisément félicité les agents de la CEN et leurs responsables pour « le professionnalisme dont ils ont fait preuve tout au long du processus électoral » et loué l’appui apporté par la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) à la CEN, en particulier avec le transport du matériel électoral dans les comtés qui sont inaccessibles par la route. Dans le même sens, la mission a « félicité les candidats, leurs partis, les partisans et les électeurs pour avoir fait preuve de maturité au cours de la campagne électorale et du processus de vote. »

Elle a appelé tous les candidats à placer l’intérêt du Libéria en première place en veillant au maintien de la paix et à « accepter de bonne foi la volonté du peuple et recourir exclusivement aux voies légales pour demander réparation, en cas de griefs fondés. »

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles