Libéré il y a 3 ans, après 10 ans de prison, il tombe encore pour cambriolage, mais échappe à un lynchage

En 2003, la cour d’Assises de Dakar avait condamné A. Diop à purger une peine de 10 ans ferme, pour les délits d’association de malfaiteurs et cambriolage. Il avait ‘’visité’’ une maison en complicité d’un gendarme du nom de B. Mbaye. Libéré il y a trois ans, l’ex-bagnard avait commencé à s’insérer dans la société.

Les fidèles d’une mosquée sise à Ouakam le voyaient souvent faire des prêches sur la bonne conduite, même s’il n’est pas imam. Tout le monde avait fini par croire qu’il avait fini de tourner le dos à son passé délictuel.

Que nenni ! Il s’est trempé dans une nouvelle affaire de cambriolage qui risque de lui ouvrir les portes de la citadelle du silence pour encore longtemps.

Dimanche dernier, il s’est introduit dans une maison des Mamelles dont les occupants étaient partis passer une après-midi dominicale loin de la pollution de Dakar. La porte de la maison étant fermée, A. Diop a pris une échelle pour escalader le mur.

A l’intérieur, il a réussi à trouver le coffre-fort qui contenait des bijoux en or, argent et autres, d’un poids estimé à 2,5 kg et la somme de 500 Euros (soit 325 000 F CFA). Après avoir vidé le coffre-fort, il est passé par le même chemin pour s’en aller. Mais un voisin a tout vu. Il a ameuté les autres riverains qui sont venus mettre la main sur Diop accoutré comme un marabout, avec écharpe et même bonnet à la tête.

‘’J’ai dit qu’il y avait un autre pour éviter le lynchage’’

Le bonhomme qui a plus d’un tour dans son sac, sentant que les carottes étaient cuites, a eu l’ingénieuse idée de dire à la foule prête à le lyncher que son acolyte se trouvait encore dans la demeure. Occupés à trouver l’intrus fictif, ils n’ont pas eu le temps de le frapper. Ce précieux temps gagné a permis l’arrivée des gendarmes de la brigade de Ouakam.

Devant les hommes de l’adjudant-chef Gor Mack Diop, il a confessé avoir menti sur son complice : ‘’la population était prête à me faire ma fête. Je ne voulais pas être lynché, c’est pour cela que j’ai inventé cette histoire’’. Le butin a été restitué.

Toutefois, nos sources soulignent qu’il n’a pu entrer dans la maison et localiser les bijoux, sans l’aide d’une personne qui connaît la maison. Agé de 47 ans, A. Diop a été déféré au parquet pour vol avec escalade.

Source Enquêplus.com

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles