L’Etat islamique aurait interdit le voile intégral dans certains lieux pour des raisons de sécurité

Le groupe terroriste ISIS, ou Etat Islamique, a interdit aux femmes entrant dans des bâtiments à Mossoul, de porter un habit couvrant pleinement leur face,  après la mort d’un certain nombre de commandants, été tués par des femmes voilées.

Auparavant, les femmes en Syrie et en Irak ont été battues ou même tuées par «la police de la moralité» d’ISIS pour ne pas avoir porté un voile afin de cacher leur corps et les yeux.

C’est le site Iran Front Page  a été informé de l’interdiction par une source à Ninive, en Irak, le vendredi.  Le code vestimentaire strict normal mis en œuvre par ISIS oblige toutes les femmes à être couvertes de la tête aux pieds en noir.

Les femmes dans le reste de Mossoul, sauf pour les centres de sécurité, et dans toutes les autres zones contrôlées par ISIS, devront encore respecter le code vestimentaire strict, c’est entendu.

Le mois dernier, des femmes avaient célébré la libération de la ville syrienne de Manbij en brûlant les tenues sombres. Des images montraient une jeune fille qui a attrapé la burqa noire qu’elle portait, pour la tirer au-dessus de sa tête pour révéler son visage, un acte qui aurait été sévèrement puni en vertu des lois ISIS.

Les célébrations sont venues comme des milliers de personnes déplacées par les combats avec ISIS qui sont retournées à Manbij après avoir éconduit le groupe terroriste.

La perte de Manbij, occupé par l’Etat islamique depuis le début de 2014, a été un grand coup aux militants islamistes car il est d’une importance stratégique.  La ville avait servi de transit aux djihadistes vers la frontière turque et  l’étranger.

Lactuacho.com avec dailymail.co.uk

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles