Les militants de l’APR se déchirent à Bignona

Les «apéristes» de Bignona se crêpent le chignon. En effet, suite à la sortie hier dans la presse du jeune, Ansoumane Sané, chef de cabinet du secrétaire d’Etat, Moustapha Lô Diatta pour s’offusquer de ce qu’il qualifie de démarche unilatérale et solitaire du ministre, Abdoulaye Badji, chef de cabinet du président de la République, (lors de son déplacement au «Bukut» de Diatock Bignona), la réaction des «apéristes» de Bignona ne s’est pas faite attendre.

«Ansoumana Sané est un repris de justice et je me demande si est-ce qu’il y a eu une enquête sérieuse de moralité sur la nomination d’Ansoumana Sané comme chef de cabinet du secrétaire d’Etat, Moustapha Lô Diatta», a réagi, Moustapha Sadio, 1er secrétaire élu du Conseil départemental de Bignona.
Poursuivant, il lâche : «Je pense que fondamentalement sa sortie a été orchestrée par des personnes tapies dans l’ombre et qui n’ont pas le courage d’affronter le ministre Abdoulaye Badji. Et puis, Ansoumana n’est pas le responsable des jeunes, donc qu’il arrête de parler au nom des jeunes de l’Apr de Bignona».

Selon ce jeune responsable «apériste» dans la commune de Bignona : «Ansoumana Sané et son mentor Moustapha Lô Diatta ont perdu la bataille politique et cherchent à entraîner les populations dans un faux débat. Le ministre Badji est en phase avec sa base et ses frères et sœurs de Bignona» ajoute Moustapha Sadio.

Source ‘’Populaire’’

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles