L’électeur sénégalais vote par choix depuis toujours mais sa maturité politique à doubler avec le président Wade en 2000

On parle de vote religieux et éthique quand les élections approchent en Afrique. Au Sénégal nous n’avons pas cette réalité politique qui a fait et continue encore de faire beaucoup de mal au développement des pays africains.
Cette chance que le Sénégal a pour rester dans cette tradition de culture politique qui ne divise pas les sénégalais est à chercher dans les enseignements des guides religieux des différents confréries musulmans et de l’église catholique.
La pêche aux voix dans les cités religieuses est un rituel pour le pouvoir en place qui généralement apporte son soutien sans lésiner sur les moyens dans le but la pêche aux voix et plus le poisson est gros mieux la pêche est bonne. Le parti socialiste est resté 40 ans au pouvoir en bénéficiant du vote des électeurs provenant de la pêche aux voix par des consignes de votes.
Mais aujourd’hui ce que ignore le pouvoir en place c’est la maturité politique des électeurs sénégalais très avancée depuis l’alternance en 2000 .Toutes les élections où les sénégalais vont élire leur président sera d’essence démocratique.
Le pouvoir et les politiciens en général doivent quand ils vont dans les cités religieuses se limiter sur les questions qui ont pour objet les enseignements des fondateurs de ces cités religieuses comme aiment le rappeler les guides religieux. L’indiscipline est caractérisée par certains comportements enfantins de la part des autorités étatiques surtout devant les autorités religieuses.
Jon Birahim
Responsable Pds France.

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles