Législatives 2017 : Le délire hallucinant de l’opposition

Au regard des résultats provisoires, il est clair que l’opposition aurait dû gagner les élections législatives, si les pro-Wade et pro-Khalifa Sall, avaient maintenu leur élan unitaire de départ.

Hélas, l’égoïsme de certains, a fini par sonner le glas de la belle coalition, qui allait certainement renverser le camp présidentiel de l’hémicycle.

La déception est grande. Car la  pilule de la défaite  est très amère. Et elle passe difficilement pour des milliers de sénégalais,  qui constatent avec dégoût, que l’opposition a foutu en l’air leur espoir, faute de pouvoir maintenir leur unité de départ.

Aujourd’hui, nous n’en serions pas là, si nos tristes opposants avaient accordé leurs violons en vue de l’intérêt suprême de la nation.

Il vaudrait mieux pour certains qui prétendent vouloir se jeter dans la course à la prochaine élection présidentielle de 2019, de tirer tous les enseignements de leur piètre performance, au lieu de vouloir tout rejeter dans le dos du gouvernement.

Même  si ce dernier  a biaisé ce scrutin, il n’en demeure pas moins que c’est l’opposition qui a dès le début, créé les conditions de son échec, en allant aux élections en rang dispersé.

La vérité des urnes a tranché et donné raison en partie au Parti Démocratique Sénégalais (PDS) qui estimait être le patron de l’opposition et par conséquent celui qui devait diriger la grande coalition. Ce que, hélas,  les leaders de la coalition Manko Taxawu  Sénégaal (MTS) n’entendaient  pas de la même oreille.

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles