L’école sénégalaise toujours sous tension : Le Grand Cadre des syndicats menace…

En conférence de presse hier mercredi le grand cadre a exigé le paiement intégral des heures supplémentaires dues à la révision du calendrier des examens au mois de juillet.  Selon M. Dianté, «nous nous sommes des syndicats d’enseignants. Et c’est pourquoi, nous avons peur pour les élèves. Parce que nous n’excluons pas d’aller vers le boycott des examens, vers la rétention des notes du second semestre. Et on va voir s’il (le ministre de l’éducation, Ndlr) ira faire le tour du Sénégal pour tenir les examens».

«Le gouvernement a décidé d’aller vers le réaménagement du calendrier des examens. Nous nous sommes décidés à ne plus regarder sur le rétroviseur. Les ponctions sur les salaires ont été également faites. Maintenant que le calendrier a été réaménagé, nous demandons au ministre Sérigne Mbaye Thiam de diligenter la question du payement intégral des heures supplémentaires. Faute de quoi nous perturberons l’année scolaire», ont clamé fort les responsables du Grand Cadre.

Mieux, blâment-ils encore, «aucun point de revendication figurant dans le procès verbal signé le 30 avril dernier n’a jusqu’ici été matérialisé. Aujourd’hui, nous avons copie de ce décret qui a été signé le 11 mai 2015 sous le numéro 2015 583 qui effectue la validation de ces camarades vacataires. La prise en charge d’alignement au grade a été également une assurance du ministre du budget notamment sur les 5 milliards à prendre en charge dans le budget de l’année en court», ont-t-ils déploré.

Source Sud Quotidien

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles