Le Sénégal plus endetté que le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ? Après vérification, Africa Check, rectifie le candidat recalé Pape Diop

Le niveau d’endettement du Sénégal est-il à 65 % ? Quelle est la situation dans les deux pays qu’il a cités en comparaison ? Un lecteur nous a demandé de vérifier cette déclaration. (Africa Check)

« Notre niveau d’endettement est à 65 % du PIB [Produit intérieur brut], là où des pays comme le Burkina Faso sont à 32 % et la Côte d’Ivoire à 32% », a-t-il affirmé lors de sa cérémonie d’investiture, dans un article de Seneweb.

  • Le niveau d’endettement du Sénégal est en deçà de 65 % depuis la rénovation de ses comptes nationaux qui a fait progresser son PIB de près de 30 %.
  • Sur la base du ratio dette-PIB, le Sénégal reste néanmoins plus endetté que le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.
  • Ces trois pays ont des PIB et des budgets différents donc des capacités d’endettement différentes.

« Le plus important, c’est la soutenabilité »

Selon l’économiste El hadji Mounirou Ndiaye contacté par Africa Check, le volume de la dette rapporté au PIB est « l’indicateur de base unanimement utilisé ». D’après l’enseignant-chercheur, « le plus important est de jauger la soutenabilité de la dette vis-à-vis du plafond communautaire », mais aussi sa « solvabilité », c’est-à-dire son poids dans les finances publiques.

Donc, « la dette du Togo par exemple est devenue insoutenable mais sa solvabilité pourrait être soutenable, si son service est bien limité par rapport au budget de l’Etat togolais » a-t-il confié.

Conclusion : l’affirmation peut induire en erreur

 L’ancien président de l’Assemblée nationale, Pape Diop, a déclaré que le Sénégal, avec un niveau d’endettement de 65 % de son PIB, est plus endetté que la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Le niveau d’endettement du Sénégal est en deçà de 65 % depuis la rénovation, en 2014, de ses comptes nationaux qui a fait progresser son PIB de près de 30 %.

Ainsi, en se basant sur les dernières données de l’UEMOA relatives au ratio dette-PIB, « l’indicateur de base unanimement utilisé », le Sénégal affiche un niveau d’endettement de 48% de son PIB; 43% pour la Côte d’Ivoire et 36% pour le Burkina Faso.

Selon l’économiste El hadji Mounirou Ndiaye, l’essentiel se trouve sur la capacité du PIB et du budget à soutenir la dette. Le Sénégal, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont des PIB et des budgets différents donc des capacités d’endettement différentes.

Par conséquent, la déclaration du candidat Pape Diop peut induire en erreur.

Edité par Assane Diagne

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles