Le Sénégal perd une icône de son économie : Aliou Sow de la CSE est mort ce mercredi

« M. Aliou Sow, fondateur de la Compagnie sahélienne d’entreprise (CSE) est décédé en France où il était hospitalisé ces derniers temps », vient-on d’apprendre à Ferloo.

L’enfant de Kadione, Aliou Ardo Sadio Sow, père de Oumar Sow et de Yérim Sow, connu pour ses largesses faites dans la discrétion était un homme bien et efficace.

Pour son parcours, ancien cadre du groupe pétrolier Shell, il participe en 1970 à la création de la Compagnie sénégalaise d’entreprises (CSE). Sow en prend le contrôle dès 1976, en modifie la dénomination – elle devient la Compagnie sahélienne d’entreprises – et en fait le principal opérateur dans le secteur des travaux publics au Sénégal. Sous sa direction, la CSE a notamment construit, à Dakar, les sièges du ministère de la Santé et de la Fondation islamique, l’hôtel Radisson Blu… Il cédera sa place à la tête de ce fleuron, en janvier 2016, à son fils Oumar Sow.

Mais son succès, Aliou Ardo Sadio Sow le doit aussi à son engagement à l’international, qui lui permet d’asseoir sa zone d’influence sur une grande partie du continent : Mali, Cameroun, Guinée, Sierra Leone et Niger. Durant les années 1980, il décide de diversifier ses activités, se lance dans la finance et devient actionnaire majoritaire (66 % du capital) de la Banque sénégalo-tunisienne. En 2006, il revend sa part au marocain Attijariwafa Bank et effectue au passage une belle plus-value.

Pragmatique, le businessman a toujours su travailler avec les gouvernements qui se sont succédé au Sénégal. Âgé de 78 ans, Aliou Sadio Sow suivait de très près ses affaires, tout en gardant un œil sur celles de ses enfants, Oumar et Yérim. Le premier devrait selon toute vraisemblance hériter de la présidence de la CSE. Quant à Yérim Sow, patron du groupe Teylium, il se classe déjà parmi les hommes d’affaires les plus en vue du Sénégal.

A sa famille, ses parents et proches, www.lactuacho.com exprime sa grande compassion et prie DIEU que Firdawsi du Paradis  soit sa dernière demeure pour l’éternité.

Avec ferloo.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles