Le Sénégal du pétrole et du gaz : la grande « hystérie » aux lendemains incertains

On ne sait plus à quel saint se vouer. Telle une armée mexicaine, la classe politique sénégalaise  se tire dans les pattes,  quand il s’agit d’édifier l’opinion sur nos  ressources pétrolières et gazières.

Le gouvernement en premier,  est responsable de cette situation pour le moins incongrue. Car sa communication à la fois médiocre et suicidaire ne fait malheureusement qu’entretenir doutes et suspicions.

Ainsi, face au flou malencontreusement entretenu par le régime, l’opposition en profite pour tirer à boulets rouges.  Ce qui est normal. Mais le plus souvent, on sent une volonté manifeste de cette dernière,  de jeter de l’huile au feu.

Prises souvent  entre deux versions des faits, l’une aussi douteuse que l’autre, les populations ont fini par se retrouver face à un véritable dilemme : Qui croire ?

Tout  ce capharnaüm  a ainsi  installé le pays  dans un désordre « politique » et mentale,  au point que certains se demandent, si nous ne sommes pas  déjà en train de vivre les prémices de la malédiction du pétrole.

Que Dieu nous en préserve. Mais de quoi demain sera fait ?

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles