Le Sénégal dans le Top 10 des pays d’Afrique subsaharienne les plus pacifiques, selon le classement GPI

Réalisé par l’Institute for Economics and Peace (IEP), le GPI, qui classe plus de 163 Etats et territoires indépendants, place l’Islande en tête pour la dixième année d’affilée (depuis 2008). Les résultats de l’Indice de paix globale (Global Peace Index) 2017 révèlent que le niveau mondial de paix s’est légèrement amélioré cette année de 0,28%, avec 93 pays dans lesquels les indicateurs se sont améliorés, tandis que dans 68 autres, ils se sont détériorés.Le Sénégal, selon le classement  de cette édition 2017, est classé 10ième  en Afrique subsaharienne, 60ième sur le plan mondial.

En Afrique subsaharienne, c’est l’Ile Maurice, 22e mondiale, qui est en tête suivie du Botswana. Selon le rapport, ces deux pays ont les meilleurs indicateurs de la région. Ils rejoignent le quatuor (Botswana, Chili, Ile Maurice et Uruguay) n’ayant pas connu de tensions avec les pays voisins et n’ayant pas été récemment impliqué dans des conflits domestiques ou internationaux.

Dans le rang des pays ayant connu les plus grands progrès, se classent la République centrafricaine et Djibouti. Avec une progression de 0,119, la République centrafricaine est le pays ayant connu la plus grande amélioration. Ce score a permis au pays de gagner deux places dans le classement mondial, devenant la 42e nation la plus pacifique en Afrique subsaharienne, est 155e au classement mondial. Djibouti a également progressé. Avec une amélioration de 0,096, le pays de la corne de l’Afrique a gagné mondialement 14 places. Le 107eme pays le plus pacifique au monde selon le classement, se retrouve à la 27eme place au plan régional.

Cependant, c’est l’Ethiopie qui aura subi le déclin le plus significatif, aux niveaux tant régional que mondial. La nation de l’Afrique de l’est a vu son score chuter de 0,193 du fait des violentes manifestations sur fond de tensions ethniques qui ont poussé le gouvernement à mettre le pays en état d’urgence de six mois en octobre 2016. L’Ethiopie perd en conséquence16 places pour se positionner aux 134e  rang mondial et 35e rang régional.

Le Lesotho aussi a plongé. Les tensions politiques dans le pays de l’Afrique australe sont restées à un niveau élevé, à la suite d’une tentative de putsch militaire en 2014 et l’effondrement récent de la coalition au pouvoir, indique le rapport. Le Lesotho a vu son score se détériorer de 0,125. Maseru recule ainsi de 28 positions à la 90e place mondiale et la 18e régionale.

Le Burundi n’est pas resté en marge de cette tendance à la régression. Le nombre, la durée des conflits internes et la probabilité de violence dans le pays demeurent un handicap majeur pour son score. La performance globale s’est dégradée de 0,140 en raison des problèmes de sécurité, rapporte le document. Le pays perd trois places et se positionne à la 141e position mondiale. En Afrique subsaharienne, le Burundi est classé 39e nation la plus pacifique.

Un peu plus à l’ouest, le Mali continue de souffrir d’une situation sécuritaire difficile, malgré la reprise, avec l’aide française, des régions du nord des mains des groupes islamistes en 2013. Le pays de l’Afrique de l’ouest est classé 38e pays le plus pacifique de la région sur les 44 nations d’Afrique subsaharienne.

Bien que le score global se soit légèrement amélioré cette année en raison des courants favorables qui ont prévalu dans six des neuf régions géographiques étudiées, le score moyen de l’Afrique subsaharienne s’est encore détérioré. Cependant, sa position globale qui la plaçait devant la zone composée de la Russie et de l’Eurasie, l’Asie du Sud et le MENA est restée inchangée.

Le GPI, qui en est à sa onzième édition, mesure le degré de pacifisme dans le monde en présentant une analyse exhaustive des données sur les tendances en matière de paix et leurs impacts sur l’économie.

Source Ecofin

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles