Le ministre de l’Agriculture perd son père et son fils en une semaine, mais reste digne devant l’épreuve

Fin d’année difficile pour le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural. Après avoir perdu son père Amadou Madaga Seck le jeudi 24 décembre dernier, Abdoulaye Sesk-Ndanaan a encore été endeuillé avec le décès hier d’Ousmane Ndoye Seck, son fils.

Il  avait été fauché par un véhicule à l’aube du mercredi 30 décembre 2015 près de l’aéroport alors qu’il regagnait son véhicule après un contrôle de gendarmerie. Il avait été interné à l’hôpital Principal alors que Nicolas Dacosta, le jeune conducteur qui l’a percuté était en garde à vue.

Il faut noter que le ministre Abdoulaye Seck a mis ce qui lui arrive sur le compte de la volonté divine qu’il dit accepter. Et en présence du père du jeune Nicolas Dacosta, il a publiquement déclaré qu’il le pardonne et qu’il n’y aura aucune poursuite contre lui.

Hier après-midi, l’émotion était à son comble à la morgue de l’hôpital principal qui a refusé du monde à l’occasion de la cérémonie de levée du corps.

Il y avait sur place, les parents et amis, mais aussi le président de la République, des membres du gouvernement à l’image de Mbaye Ndiaye, Diène Farba, Serigne Mbaye Thiam, Seydou Guèye. Il y avait aussi Mimi Touré, Tanor, Awa Guèye, vice-prési de l’Assemblée, des responsables de l’opposition.

Très ému, SMS qui ne comptait même pas prendre la parole a dû se contraindre à quelques propos difficilement délivrés.

Reconnaissant ne pas trouver les mots, il a regretté ce qui est arrivé à Seck-Ndanaan en si peu de temps. Mettant cela sur le compte de la volonté de Dieu, SMS a récité la sourate Kawsara (L’Abondance)

Il faut noter que le domicile du ministre à la Cité Isra a aussi refusé du monde. Il y a été noté la présence du Pm Momo Dionne.

Source ‘’Le Populaire’’

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles