Le Grand Cadre porte plainte contre l’Etat pour abus d’autorité

La guerre entre les syndicalistes de l’enseignement et l’Etat du Sénégal commence à prendre une autre tournure. Après les menaces et injonctions de l’Etat, le Grand cadre (Cusems-Saems) va porter plainte contre les autorités.

Mamadou Lamine Dianté l’a annoncé à la presse hier, lui et ses camarades vont saisir la justice pour abus d’autorité.

Cette radicalisation des enseignants fait suite aux mises en demeure, demande d’explications, ponctions sur les salaires et autres réquisitions, dernière mesure en date, posées par l’Etat pour les obliger à regagner les classes.

Pour ces syndicalistes leur servir des réquisitions pour faits de grèves est une hérésie, car des réquisitions visent des postes et fonctions et non des activités professionnelles.

Selon Mamadou Lamine Dianté la rétention des notes n’est pas illégale, mais c’est aussi le seul moyen de pousser l’Etat à tenir ses engagements.

« Nous faisons les évaluations en classe, les devoirs sont corrigés en classe,  nous leur remettons les notes en classe. Ce n’est pas à l’administration que nous remettons les devoirs », martèle-t-il.

Affaire à suivre

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles