Le cri d’indignation d’un citoyen

Certes l’Article 44 de notre Constitution stipule que « Le Président de la République nomme aux emplois civils. » mais la nomination du nouveau Directeur Général de la SUNEOR pose un double problème :

Premièrement : sur le plan éthique et morale cette nomination n’est pas appropriée car le monsieur a bénéficié d’une retraite anticipée et pire il a été démis de ses fonctions de DG de la SENELEC pour quels motifs ? On l’ignore.

Deuxièmement :  Il est atteint par la limite d’âge donc devrait faire valoir ses droits à la retraite, en cela un monsieur qui n’a pas pu redresser des sociétés lorsqu’il était « actif » comment pourrait-il le faire après avoir consommé ses soixante ans ?

Le Sénégal traverse une période décisive où la compétence et l’expertise de tous ses fils et toutes filles devraient prévaloir en lieu et place d’une affinité supposée. On gagnerait à promouvoir les jeunes qui veulent prouver que des vieillards qui ont tout raté.

Encore un acte posé qui nous met mal à l’aise lorsqu’on se range en bouclier de défense au slogan tant chanté de « la patrie avant le parti ; la patrie avant la famille »

Vive Sénégal !

                        

Patrice Sané

Citoyen sénégalais

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles