Le compte rendu journées économiques des 16 et 17 Octobre 2015 à Washington

Organisées conjointement par le l’Ambassade du Sénégal aux Etats-Unis et l’Apix, les journées économiques se sont déroulées les 16 et 17 Octobre 2015 à Washington. Elles ont permis aux autorités sénégalaises chargées de la promotion des investissements et des partenariats de présenter aux investisseurs Américains les atouts dont dispose le Sénégal.

Madame Khoudia Mbaye, Ministre de la Promotions des Investissements, des Partenariats et des Télé-services de l’Etat a solennellement ouvert les travaux le Vendredi 16 Octobre au Hilton Hôtel en compagnie de l’Ambassadeur du Sénégal aux Etats-Unis, S.E Robert Jackson, Sous-secrétaire d’Etat Principal aux Affaires Africaines, S.E Babacar Diagne et Mr Mamadou Kane, Chef du Bureau économique de l’Ambassade.

La première session de la matinée consacrée aux Investissements a donné l’occasion à Mr Pape Momar Lo, Directeur de Projet de l’Apix et à Mr. Abdoulaye Ly, Directeur de la Promotion des Investissements, de présenter à l’auditoire l’environnement serein des affaires et les réelles opportunités d’investissements au Sénégal.

Des opportunités présentées aux partenaires extérieurs

Une porte ouverte sur une quinzaine d’autres pays Africains, le Sénégal offre des opportunités pour les investisseurs américains.  Les présentateurs ont soutenu que des mesures concrètes et des bonnes politiques publiques mises en œuvre à travers le « Plan Sénégal Emergent » favorisent un climat des affaires propice aux investissements. Le représentant de l’Apix a rappelé qu’en plus de la position stratégique du Sénégal qui est à 6 heures de vol de l’Europe et à 7 heures des Etats-Unis, le pays bénéficie d’une stabilité politique et économique favorable à l’investissement. “Sénégal is the place for investors to be” a-t-il martelé.
Selon Mr. Ly, le Sénégal dispose d’un solide avantage comparatif grâce à un choix de politiques économiques basées entre autre sur le mécanisme de marchés, l’assouplissement de la réglementation de change, la libéralisation du commerce extérieur et la réforme des codes de commerce et d’investissement.

Une bonne appréciation du Sénégal

Les représentants du Fond Monétaire International ont porté leurs témoignages favorables aux politiques de développement adoptées par le Sénégal. NGueto Tiraina Yambaye, Administrateur pour le Sénégal au FMI et Ali Mansour, Chef de Mission au FMI pour le Sénégal ont insisté sur les résultats déjà très positifs du “Plan Sénégal Emergent” et le sérieux du leadership Sénégalais.

Ensuite, Dev Chamroo, l’architecte du miracle Mauricien a comparé le Sénégal à la Chine en disant que “le Sénégal est de loin dans une meilleure position que la Chine pour la création de richesses avec un taux de croissance annuel de plus de 5% et de 2/3 des investissements provenant du secteur privé.” Consultant couru, Dev donne la clé d’une coopération africaine faisant une étude de cas. L’Ile Maurice devenue limitée devra pour cause d’espace est dans l’obligation d’avoir un partenariat avec le Sénégal qui devra être un hub stratégique pour l’Afrique.

Témoignages sur les opportunités du Sénégal

Gail Strickler, Représentante Adjointe au Commerce a “l’Executive Office du Président” et Daouda Sembene, Conseiller Technique du Ministre des Finances, ont insisté sur les différents atouts dont dispose le Sénégal. La représentante américaine a axé sa plaidoirie sur la situation géographique du Sénégal avant d’ajouter que :  “le pays est propice au business, il offre une main d’œuvre forte et qualifiée, et dispose d’une politique de taxation très incitative à l’investissement, d’infrastructures portuaires et aéroportuaires de classe.”

Les témoignages des présidents de Téranga Gold et de Value Bridge International, respectivement Richard Young et Rehan A. Dawer, dont les sociétés sont déjà présentes au Sénégal n’ont fait qu’appuyer la position idéale du Sénégal pour accueillir la cinquantaine de potentiels investisseurs présents à ce forum.

Ils ont tous insisté sur les opportunités qu’offre le Sénégal surtout dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, des infrastructures, de l’éducation et la santé. Un essor économique soutenu et durable émerge au Sénégal qu’il convient de ne point manquer les bénéfices.

Mr. Bocar Ly, Directeur Général de la SAPCO fera une présentation des opportunités dans le secteur du Tourisme.

Des questions posées par des participants très intéressés et réponses ont suivi avant la pause du déjeuner.

Des stratégies décortiquées

La deuxième session de l’après-midi sur les “Stratégies pour développer les Echanges commerciaux entre le Sénégal et les Etats-Unis est préside par Eric Biel, Sous-secrétaire adjoint pour les Affaires Internationales au Département du Travail.

Il a certifié au regard du Droit du Travail et des valeurs américaines, que le Sénégal avait à ce jour, une législation du travail équitable qui respecte les normes et standards requis. A la suite de cette intervention, Dr. Malick Diop, Directeur Général de l’ASEPEX a présenté le marché des produits sénégalais. Scott Esner, Vice-Président de la Chambre de Commerce américaine a exprimé sa confiance aux futures relations du secteur privé américain avec la destination Sénégal. Il faut noter que le U.S Chambers of Commerce” regroupe 85% des compagnies américaines qui investissent en Afrique.

Fred Oladeinde, maître-d ’œuvre du Projet Miami/Dakar Gateway fera un tour d’horizon des opportunités offertes par la Loi AGOA et de la nécessité de mettre en place une plateforme solide à Dakar, le hub naturel de l’Afrique de l’Ouest vers les Etats-Unis.

Des contributions non moins importantes de Len Robinson et Gorgui Ndoye ont suivi. Exercice de questions/réponses avant la clôture des travaux par Mme le Ministre Khoudia MBaye qui s’était retirée pour des rencontres avec les potentiels investisseurs ayant fait le déplacement. Autre Ministre présent dans la salle, Mr. Serigne Mbaye Thiam, Ministre de l’Education Nationale et Saer Niang, Directeur de l’ARMP.

Notons qu’une exposition de l’artisanat sénégalais s’est déroulée tout le long du jour dans l’Hotel Hilton de Washington DC.

Le lendemain, samedi 17 Octobre dans la salle de Conférence de la nouvelle Ambassade, les sénégalais porteurs de projets, les dirigeants d’Associations et plusieurs invites ont participé au Forum sur le thème : Les conditions d’un Partenariat durable Etat/Diaspora, ouvert par le Ministre Khoudia Mbaye.

Série d’échanges et de contributions

Echanges fructueux, objections entre les autorités et les représentants venus de New-York, Rhodes Island, Philadelphie, Colombus, Cincinnati, New-Jersey et les douze Associations de Washington DC, Virginie et Maryland ont contribué à rétablir la confiance entre l’Etat et la diaspora établie ici, sous la modération de René Lake, Président de LTL Strategies, intellectuel sénégalais longtemps établi aux Etats-Unis. Etaient présent tout le long des travaux, le Consul General ElHadj NDao, Dame Babou, le Chef du Bureau Economique, Fatoumata Diop Barada de Diaspora Femmes leaders.

Enfin, a la clôture, le Ministre a exprimé sa satisfaction du déroulement des travaux durant les deux jours et a réitéré l’attachement du Président de la République a la participation active de la diaspora sénégalaise aux actions de développement.

Interroge à la fin des travaux, sur l’absence des responsables sénégalais annonces au programme, le Chef du Bureau Economique, Makane a répliqué :  ”Le Président Sall appelle à une administration de développement, ouverte, de vérité et sincérité ; je le constate, mais le succès est là, c’est l’essentiel. Il nous faudra assurer le suivi comme recommandé par le Ministre et l’Ambassadeur. Certaines absences sont justifiées et d’autres qui relèvent de la légèreté”.

Journées économiques16 et 17 Octobre 2015 à Washington

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles