Le Commonwealth réuni les acteurs du e-commerce au Cameroun

Aux côtés du ministère du commerce et du cabinet Grail Consulting Services, les experts du Commonwealth ont réuni tous les acteurs du e-commerce dans les deux grandes métropoles du pays.

L’événement qui a débuté dans la capitale politique il y a quelques jours, s’est achevé le vendredi 01er juin en présence du représentant personnel de Louis Magloire Mbarga Antangana, ministre du commerce.

“Mise en place d’un document stratégique sur le E-commerce au Cameroun” Tel était le thème de ces assises initiées par le Commonwealth. Et pour un évènement aussi important que celui-là, l’organisation du Commonwealth a fait appel à une expertise et non des moindres.

Monsieur Ravi Raina est le fondateur de Grail Consulting Services (GCS), un cabinet indien spécialisé dans les systèmes informatiques. Cet interlocuteur n’a plus rien n’a démontrer dans ce domaine, puisqu’il est à l’origine du boom du commerce électronique dans plusieurs pays à travers le monde notamment le Rwanda, le Kenya, le Ghana et même en dehors de l’Afrique puisque son cabinet est basé au Canada.

Au-delà d’avoir piloté les travaux lors de ces assises, Il a la charge de proposer au pays des Lions Indomptables, un document stratégique (à l’image du document stratégique pour la croissance et l’emploi) qui va guider les activités dans ce secteur d’activité. Au Rwanda, les acteurs appellent ce document: “Our life”, une sorte de tableau de bord du commerce électronique.

Le speaker n’a d’ailleurs pas manqué l’occasion de souligner lors de son passage à Douala, le potentiel du Cameroun en matière de e-commerce. Pour lui, “Le Cameroun n’aura plus rien à envier aux autres pays du continent, d’ici les cinq prochaines années”.

Le secrétaire général au ministère du commerce, monsieur Achille Bassilekin, a fait également le déplacement pour présider ces assises. Il est venu en personne à cette rencontre, délivrer le message du ministre en charge de ce département ministériel.

“L’économie numérique est devenue un facteur de croissance pour de nombreux pays dans le monde entier, et ce n’est pas le Cameroun qui va déroger à cette règle. Le chef de l’Etat a lui même lors de son dernier discours à la nation, fait mention de ce potentiel dont regorge ce secteur. Nous voulons voir le notre pays, devenir le patron de l’économie numérique en Afrique dans les cinq prochaines années. C’est certes difficile mais grâce à nos efforts conjugués, ce sera possible”. Voilà la quintessence du discours qu’il a prononcé en direction de tous les acteurs présents dans la salle à Douala.

Il a insisté sur le fait que cette projection ne sera possible qu’avec l’appui et la contribution d’acteurs comme Jumia, qui représente pour le gouvernement, est un exemple de réussite.

A la fin de cette rencontre, la délégation conduite par le secrétaire général a pris la direction du siège de Jumia à Douala.

Sur invite de Kone Dowogonan, la délégation est allée voir de près les réalités de ce secteur et surtout s’enquérir des difficultés de cette activité au Cameroun.

Correspondance particulière de

Simon Mbelek | Jumia Group Cameroon  |

Responsable Communication & Relations Publiques

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles