Le commerce intra-CEDEAO face de nombreux défis

Le commerce officiel intra-CEDEAO est affecté par plusieurs défis, dont notamment les obstacles non tarifaires au commerce découlant de l’interdiction d’importation, de quotas et de mesures discriminatoires imposées par le pays importateur.

Les obstacles non tarifaires au commerce concernent aussi les documents commerciaux supplémentaires comme le certificat d’origine, le certificat d’authenticité, les conditions sanitaires et phytosanitaires injustifiées, l’emballage, l’étiquetage, les normes environnementales complexes, etc.

Au terme de leurs travaux durant la 12ème réunion du Groupe de travail conjoint entre la CEDEAO et l’Institut monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO), les experts ont formulé des recommandations, demandant notamment que les préoccupations du Nigeria concernant l’APE soient prises en compte par la Commission de la CEDEAO et que l’accord d’association avec la Mauritanie soit accéléré et finalisé.

Ils ont également recommandé la production de données statistiques sur le commerce informel dans la région ainsi que l’accélération du processus de mise en œuvre effective du laissez-passer autocollant pour les véhicules de transport opérant dans l’espace CEDEAO.

Les experts ont enfin demandé à la Commission de la CEDEAO d’accélérer le processus d’élaboration d’une feuille de route en vue de faciliter la mise en œuvre des nécessaires réformes liées à l’accord de partenariat économique (APE), conclu avec l’Union européenne.

S’adressant aux participants, le directeur par intérim de la Surveillance multilatérale à la Commission de la CEDEAO, Dr Nelson Magbagbeola, a indiqué qu’au niveau de cette institution, des efforts sont déployés en collaboration avec d’autres intervenants afin de réduire les obstacles au strict minimum.

La libre circulation reste un pilier de l’intégration dans la région, a-t-il encore souligné, notant que «sans libre circulation des personnes et des biens, la recherche d’une monnaie unique pour la Communauté ne peut être justifiée».

En tirant les conclusions de la réunion, Dr Magbagbeola a donné l’assurance que la Commission de la CEDEAO continuera de travailler assidûment avec tous les intervenants dans le processus d’intégration pour s’assurer que la vision d’un espace économique unique soit une réalité en 2020.

Créé à Accra, au Ghana, en 2001, l’IMAO est chargé de mener les préparations techniques pour la mise sur pied d’une Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest et la création d’une monnaie unique pour la zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO).

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles