Lancement du RGE : Des couacs à n’en plus finir qui « tapent sur le système »

L’événement en soi est d’une importance capitale pour notre économie et aussi pour une visibilité des acteurs économique/ Il s’agit du lancement officiel du Recensement général des Entreprises (RGE). D’abord annoncé en octobre 2015, son lancement a été de nouveau annoncé, il y a un peu plus d’un mois et relayé largement par la presse. Bin, voilà qu’en ce mercredi 03 Aout 2016, on annonce encore une fois son lancement, mais officiel cette fois-ci.Mais là n’est pas le problème. Car invitée à relayer cet événement, la presse a vécu des moments exaspérants. D’abord invitée à se présenter au siège de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) à 07 heures 30 du matin, elle n’aura aucun interlocuteur ou interlocutrice pour la guider pendant plus d’une heure.

Point de Gnagna Sidibé ou de son staff pour renseigner sur le bus devant aider à rallier le centre Abdou Diouf de Diamniadio.

Même la cellule de communication du ministère de l’économie nationale ne trouvera pas l’ombre d’un guide. Entre journalistes, enquêteurs et personnel de l’ANSD, c’était le pèle-mêle.

Ce n’est que vers 8 heures et demi que des bus Dakar-Dem Dik seront signalés comme garés plus loin. Et il faudra encore 45 munites, vers 9 heures et quart, pour que le départ soit donné.

Mais là encore, après avoir contourné le rond-point situé plus du lycée Blaise Diagne, il sera demandé au chauffeur de stopper son bus déjà plein, celui de la presse. Un autre qui avait des problèmes mécaniques devait lui transférer ses passagers.

C’est ainsi que plus d’une vingtaine de passagers feront le trajet  debout comme dans les transports en commun Dakar Dem Dikk, de Dakar à Diamniadio, avec les risques que cela comporte en cas de « moussibeu » (Pépin).

A l’arrivée une forte mobilisation aux allures politiques était visible.

Pourquoi ? Parce que c’est Macky qui procédait au lancement officiel.

Donc Ô fogn, fogn, fogn….? (T’as beau ne pas aimer ou refuser…?)

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles