L’Afrique de l’Ouest à la COP21 : Les contributions des institutions sous régionales dans le domaine des changements climatiques

La région ouest-africaine se mobilise pour défendre l’adoption d’un accord ambitieux et juridiquement contraignant sur le climat, sur la base de la position commune africaine défendue par le groupe africain de négociateurs.

Communiqué : Les Ministres en charge de l’Environnement des États membres de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), du Comité permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) ont approuvé le 7 novembre à Dakar une déclaration commune.

Dans cette déclaration, ces organisations sous régionales réaffirment avec force « la grande vulnérabilité face au climat des pays de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS, et par conséquent la nécessité de mobiliser des financements dans le cadre de l’engagement des 100 milliards de dollars US par an pour une mise en oeuvre réussie des grandes initiatives telles que la Grande muraille verte, l’Initiative africaine sur les énergies renouvelables et le Plan d’investissement climat du bassin du Niger ».

La région participe à la COP21 à travers un stand d’information (Le Bourget, zone verte, hall 3) ainsi qu’un grand nombre d’événements officiels et parallèles.

Pour faire connaître leurs contributions dans le domaine des changements climatiques, la CEDEAO, l’UEMOA, le CILSS et la BOAD organisent un événement parallèle qui se tiendra le 2 décembre 2015 de 15h à 16h30 (Le Bourget, zone bleue, hall 4, salle 4).

La participation des chefs de ces quatre institutions est confirmée, à savoir : Messieurs, Désiré Kadré Ouédraogo, Président, Commission de la CEDEAO, Cheikhe Hadjibou Soumaré, Président, Commission de l’UEMOA, Djimé Adoum, Secrétaire exécutif, CILSS et Christian Adovèlande, Président de la BOAD.

Ils y présenteront leur vision et partageront leurs expériences en matière d’atténuation et d’adaptation face au changement climatique. Plusieurs Chefs d’État ouest-africains et sahéliens ainsi que leurs Ministres en charge de l’Environnement sont également attendus.

La séance se terminera par la lecture d’une déclaration des parties prenantes de « L’Alliance globale pour la résilience (AGIR) – Sahel et Afrique de l’Ouest : Une contribution essentielle au renforcement des capacités d’adaptation aux changements climatiques des populations les plus vulnérables ».

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles