L’acteur- humoriste Omar Sy devient la personnalité préférée des Français

L’acteur Omar Sy est devenu la personnalité préférée des Français en 2016, détrônant le chanteur-auteur-compositeur Jean-Jacques Goldman, selon le nouveau classement Ifop publié dimanche par le Journal du Dimanche.

Il avait fait son apparition en 2011 après le film Intouchables et n’a pas quitté le podium depuis. Le classement voit également apparaître de nouveaux noms tels qu’Antoine Griezmann ou Emmanuel Macron.

L’acteur gagne une place par rapport au dernier classement publié en janvier dernier. Il était déjà devenu, en avril, la personnalité préférée des jeunes de 15 à 20 ans. Omar Sy s’est déclaré «très honoré par cette reconnaissance du public».

Omar Sy naît à Trappes, dans les Yvelines, d’une mère mauritanienne et d’un père sénégalais. Il passe son enfance avec Jamel Debbouze et Nicolas Anelka. Ils forment ensemble un solide trio. Aujourd’hui âgé de 38 ans, le comédien français reste fidèle à ses origines.

Il avait fait son entrée dans le classement en 2011 après le film Intouchables. «Depuis il n’a jamais quitté le podium», rappelle Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. L’acteur, lui, considère que cette reconnaissance des Français est le reflet d’une volonté de vivre ensemble.

«Cette France et la nôtre, alors pas question de baisser les bras et d’arrêter de défendre nos valeurs», confie-t-il au JDD. Acteur engagé, il n’hésite pas à réagir à l’actualité comme il y a quelques semaines où il avait demandé «justice» après la mort d’Adama Traoré, jeune homme décédé lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise.

Dans cette affaire, il juge «que c’est l’Etat contre le peuple, et ce n’est plus possible (…) Dans un climat politique comme celui d’aujourd’hui, il est important que toute la vérité soit faite sur un cas comme celui-là.»

«Moi, si je parle beaucoup plus aujourd’hui, c’est parce que j’observe de nouveaux comportements qui me choquent et me font peur. Je me dois de défendre le monde que je vais laisser à mes enfants», reprend-il. Il ajoute que personne actuellement dans le paysage politique ne «[lui] inspire confiance».

Source Lefigaro.fr

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles