La thèse du suicide démentie, la police coffre Sadibou Ka pour le meurtre de Birama

A Linguère, c’est une rocambolesque histoire de meurtre déguisé en suicide qui défraie la chronique. Sadibou Ka, un homme de trente ans a tué à coups de coupe-coupe son ami Birima Ka pour …une bière.

L’histoire s’est déroulée à Deck Vott, un village situé à cinq kilomètres de Dahra où un trio de Ka, ( Sadibou, Birima, Aly ), et leur ami Abou Sow voulant boire un coup, ont demandé à conducteur Jakarta de leur amené de la bière.

Ce dernier en venant n’en amènera que trois bouteilles. Appelés à cotiser pour payer le conducteur,  seul Birima ka était liquide, ce qui le poussa à piquer une grosse colère.

Touché dans son orgueil, Sadibou Ka, plus  »sang chaud » que les autres, en a décousu avec Birima le blessant mortellement à coups de coupe-coupe au ventre et dans d’autres parties vitales.

Devant le drame, son tueur a voulu transformé le meurtre en suicide et la police a failli tombé dans le piège. Mais heureusement qu’un coup de fil anonyme a remis les pendules à l’heure.

Sadibou Kâ et ses complices ont été coffrés pour meurtre et non dénonciation de meurtre.

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles