La Salsa perd une icone : Médoune Diallo de l’orchestre Baobab et Africando décédé hier samedi

Une belle voix qui a bercé plusieurs générations s’est éteinte hier samedi et le monde de la Salsa perd une icone : Médoune Diallo de l’orchestre Baobab et Africando décédé hier samedi des suites d’une longue malade.

L’artiste qui a cheminé longtemps avec l’orchestre Baoaba du Sénégal excelait dans ce genre de musique. Né en 1949 à Dakar il avait avec son style et sa voix mélodieuse réjoui beaucoup de jeunes des années 1970 à 1990, avant de former avec d’autres célébrités de la Salsa un autre orchestre : Africando.

Médoune Diallo quitte ce bas-monde à la veille de son anniversaire, car l’homme est né un 11 février.

A sa famille, à ses proches et au monde de la Culture, votre site www.lactuacho.com  présente ses sincères condoléances, tout en priant que le TOUT PUISSANT l’accueille en SON Paradis Eternel.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles