La Nouvelle -Zélande frappée par un tremblement de terre d’une magnitude de 7, 4, suivi d’un tsunami

Un tsunami de deux mètres a été enregistré en Nouvelle -Zélande après un puissant tremblement de terre d’une magnitude de 7.4  qui a frappé l’île du sud du pays.

Plus petites, mais « très dangereuses » des vagues avaient commencé à frapper la côte près de Wellington après une jauge à vagues Kaikoura mesurant de 2m, selon le site de la météo locale « Veille météorologique ».

L’autorité de défense civile de la Nouvelle-Zélande a décrit la menace de la vague comme «un événement dangereux,  d’une importance nationale» et a mis en garde les gens, leur demandant de rester loin des plages le long de toute la côte.

Les conseils municipaux de Dunedin et du District de Clutha ont évacué les zones basses côtières tout en avertissant les citoyens sur les instructions à suivre des services d’urgence et leur demandant d’écouter la radio.

L’épicentre a été enregistré 97 Kilomètres au nord-nord -est de Christchurch sur la côte est de l’île sud de la Nouvelle – Zélande. Les plus hautes vagues sont attendues entre Marlborough et la péninsule de Banks. Il y a une menace pour toute la côte NZ.

L’autorité de défense civile a dit aux résidents de l’Île du Sud vivant sur la côte est et ceux qui vivent sur les îles Chatham à proximité de passer à un terrain plus élevé.

Les îles Chatham devraient recevoir des ondes de 3, 5m de haut.

Certaines des premières vagues frappant la côte d’une hauteur  2,5m ont été signalées, mais les autorités ont mis en garde les résidents contre des vagues pouvant plus tard être plus élevées.

Peu de temps après le séisme, l’autorité a tweeté: « la situation a changé – un tsunami est possible, les gens près de la côte dans l’île du Sud devraient se déplacer vers les hauteurs ou à l’intérieur. ».

Si les gens n’ont pas le temps de se déplacer intérieure ou atteindre un terrain plus élevé, ils ont été invités à monter sur un toit, un arbre ou d’atteindre un étage supérieur d’un bâtiment solide. Des remous ont été ressentis aussi loin que les villes de Dunedin au sud et à Wellington sur l’île du Nord, rapporte le New Zealand Herald.

Des rapports ont noté des dommages graves dans des maisons dans la ville de Cheviot sur la côte est de l’île du Sud.

« L’eau de la piscine du voisin a été laissé en ballottement pendant environ une minute et les gens ont été réveillés par le tremblement de terre sont sortis dans la rue’’ a témoigné Wayne Timmo de Hamilton dans le nord-est de l’île du Nord à Stuff.co.nz.

En 2011, 185 personnes sont mortes quand un tremblement de terre a frappé Christchurch, un  quartier central des affaires de la ville qui se remet encore de la catastrophe avec des piles de briques, bâtiments en ruines et abandonnés qui parsèment les rues.

Des plaques commémoratives marquent l’endroit pour chacune des victimes du séisme de 2011, et la cathédrale de la ville sur la place principale a été laissée à demi ruinée après avoir été jugée trop dangereuse pour être réparée.

Le pays situé sur le bord du Pacifique  est connu pour des volcans en éruption et des perturbations sismiques fréquentes.

Lactuacho.com avec independent.co.uk

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles