La liberté d’expression menacée à Kolda ? : leur manifestation interdite, trois jeunes de Coumbacara envoyés en prison

Dans la région de Kolda, les demandes d’autorisation de marche sont systématiquement rejetées. Les libertés d’expression des citoyens de cette contrée du pays sont-elles sérieusement menacées ?

En tout cas, nous dit « L’As », les jeunes de Coumbacara, commune du département de Kolda, l’ont vérifié à leurs dépens. En effet, ils avaient introduit une demande d’autorisation de marche auprès de l’autorité administrative pour réclamer de l’électricité, la protection de la forêt qui est sévèrement agressée par des trafiquants de bois et la réfection de leur unique route.

L’autorité administrative a interdit la marche et les jeunes ont voulu exercer de force leur droit. Finalement, trois parmi eux ont été arrêtés par la gendarmerie avant d’être placés sous mandat de dépôt et écroués à la Maison d’arrêt et de correction de Kolda.

Les autorités administratives doivent encadrer les libertés d’expressions plutôt que d’interdire systématiquement les manifestations des citoyens, déplore-t-on.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles