La foudre frappe en plein cœur de Paris Onze personnes touchées, dont huit enfants

 

Onze personnes dont huit enfants de 7 à 8 ans qui fêtaient un anniversaire ont été blessées par la foudre, dont une grièvement, samedi après-midi au parc Monceau à Paris, frappé par un violent orage.

Un bilan provisoire communiqué vers hier 17H00 sur place par le commandant Éric Moulin, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris, faisait état de six blessés graves, dont quatre enfants, avec un pronostic vital engagé pour quatre personnes au total.

Mais le directeur du Samu de Paris, le Pr Pierre Carli, a donné en fin de journée des nouvelles rassurantes des blessés. Un seul enfant est dans un état grave et se trouve en réanimation, a-t-il dit lors d’un point presse à l’hôpital pour enfants Necker, où une cellule médico-psychologique a été mise à la disposition des familles.

Les trois adultes blessés sont une femme et deux hommes. Pour eux aussi, « les nouvelles sont satisfaisantes ».

Tous les blessés vont néanmoins rester hospitalisés, une douzaine d’heures pour les plus légèrement atteints, 24 à 48 heures au moins pour les autres.

La foudre peut provoquer sur l’être humain « énormément de choses », telles que brûlures, lésions traumatiques, troubles du rythme cardiaque, etc., a expliqué le chef du Samu.

Une forte pluie s’est abattue sur le parc Monceau, dans le 8e arrondissement, en milieu d’après-midi. « C’est en allant se mettre à l’abri, quand ils étaient encore à proximité d’un arbre », que la foudre a frappé le groupe, vers 15H30, a expliqué le commandant Moulin.

Selon le commandant Moulin, 80 pompiers sont ensuite intervenus.

Paris ne figurait pas parmi les zones placées samedi en alerte orange par Météo France.

« La foudre a frappé très brusquement », a souligné peu après l’accident un maire-adjoint du 8e arrondissement, Vincent Baladi, rappelant que le parc Monceau est fréquenté le week-end par de nombreuses familles.

Mais il n’y a pas eu de « signalement particulier permettant d’envisager un tel phénomène », a-t-elle regretté, ajoutant qu’une enquête allait être menée.

Selon Michel Daloz de Météo France, interrogé par l’AFP, il y a chaque année 100 à 200 personnes foudroyées en France, et 10 à 20 morts.

Il ne faut jamais se mettre sous un arbre, car il attire la foudre, a souligné cet ingénieur météo. « C’est ce qu’on appelle un +effet de pointe+ », et, dans le cas du parc Monceau, « le sol était mouillé. La conduction a donc été encore plus forte », a-t-il expliqué.

Source tempsreel.nouvelobs.com

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles