La FIDA ouvre officiellement son Bureau-Afrique de l’Ouest à Dakar : Objectif, décentraliser pour mieux servir les petits producteurs du Sahel

Le Fonds international de développement agricole (FIDA), une institution spécialisée du système des Nations Unies, procédera à l’ouverture officielle de son Bureau sous régional, Afrique de l’Ouest, le 25 juin 2019 à Dakar, capitale du Sénégal.

Selon le communiqué reçu, le FIDA a créé trois pôles dans la région Afrique de l’Ouest et du Centre basés à Abidjan, Dakar et Yaoundé  pour  renforcer  voire amplifier ainsi  sa présence dans un contexte  de  la réduction de la pauvreté et de l’inclusion sociale des couches les plus défavorisées que constituent les jeunes et les femmes mais aussi pour mieux s’intégrer dans les dialogues régionaux et nationaux.

C’est ainsi que Benoît Thierry, Directeur sous régional et Représentant du FIDA au Sénégal, a été nommé pour diriger le pôle Afrique de l’Ouest qui couvre 7 pays de la sous-région: le Cabo Verde, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

Le  FIDA compte  s’ouvrir et assurer une bonne coordination des 11 projets actifs dans  les sept pays que couvre le pôle Afrique de l’Ouest. Il s’agira pour le FIDA de travailler avec les gouvernements afin d’amplifier la production, de créer des emplois décents et générateurs de revenus et d’assurer les conditions d’un meilleur partage des résultats et des échanges d’expérience sur le Sahel.

Selon toujours le document, aujourd’hui, il existe  un regain d’intérêt par rapport au développement où durant ces dernières années la production agricole devrait être multipliée par 4 voire 5 selon les pays pour répondre aux besoins d’une population grandissante en Afrique; d’où  davantage d’incitation et de simulation face au développement de  l’agriculture pour qu’elle soit une agriculture qui nourrit, qui emploie et qui enrichit ses petits producteurs et leurs pays.

Avec ses nouveaux  bureaux, les activités prioritaires du FIDA  seront plus que visibles pour lui  permettre  de s’ouvrir au reste du monde de manière durable. L’évaluation des politiques et institutions en Afrique  démontre qu’il y a des pays  dont les politiques et stratégies de développement sont jugées efficaces pour soutenir une croissance économique durable et la lutte contre la pauvreté. Le FIDA  compte amplifier ses appuis aux Gouvernements  pour  l’atteinte des objectifs du développement durable.

Prendront part à la cérémonie les autorités sénégalaises et celles de FIDA dont Donal Brown, Vice-président adjoint, Département gestion des programmes, et Wu Guoqi, Vice-président adjoint, Département gestion des services institutionnels, les partenaires techniques et financiers et les représentants des projets et programmes.

Six ministres du Gouvernement sénégalais sont invités à cette cérémonie: Amadou Ba, Ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur; Abdoulaye Daouda Diallo, Ministre des finances et du budget; Amadou Hott, Ministre de l’économie, du plan et de la coopération; Moussa Baldé, Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural; Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre des pêches et de l’économie maritime; et Samba Ndiobène Ka, Ministre de l’élevage et des productions animales ainsi que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest et le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest sont invités lors de cette inauguration.

Selon toujours le communiqué, à la fin de la cérémonie d’inauguration les autorités du FIDA et du Sénégal seront disponibles pour échanger avec la presse.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles